Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Mention spéciale pour ce texte lu ce matin même dans Le Devoir. Il est opportun de le partager. Nous entamons une période de Consultation publique sur la cohabitation entre les divers citoyens de la société québécoise. Pour mon Président, Yao Paul Assogba, l’automne sera chaud; chaud en réflexion et en idées sur les fameuses accommodements raisonnables, l’immigration, l’intégration, etc. Le débat est sain. Nous attendons ses grands moments et ses résultats, sans doute enrichissants. Mais un récent visiteur, conquis par le Québec et Montréal, nous jette déjà des fleurs… Écoutons le Point de vue d’ailleurs de notre ami Jasmin Ricot.


Accomodement Raisonnable: Noir sur Blanc
Accomodement Raisonnable: Noir sur Blanc
Durant l'été 2005, j'ai eu la chance de séjourner dans votre beau pays, à Montréal en particulier. J'ai été merveilleusement impressionné par la qualité de vie qu'on retrouve chez vous. Les Québécois m'ont charmé par leur accueil, leur disponibilité et, pour avoir assisté à plusieurs événements culturels en public (festivals), il me semble n'avoir pas relevé de tension particulière au sein de la population, l'identité nationale n'est pas segmentée entre gens de la ville et ceux de la banlieue, entre immigrés et autochtones, entre patrons et employeurs, entre hommes politiques et citoyens.
Chez vous, la cohérence sociale n'est pas un vain mot. Si cette situation n'est due qu'à votre ouverture d'esprit, elle n'est malheureusement pas un acquis immuable et, en lisant l'article du docteur qui a fait ses études en Belgique, il faut le signaler, sur l'impact de l'immigration dans la société québécoise, je crains que certains grands penseurs ne cherchent à semer dans votre société les germes de la discorde. Ce monsieur qui a vécu en Europe sait ce que c'est la société belge (division entre Wallons et Flamands, stigmatisation des gens venant de leurs anciennes colonies), les problèmes en France avec les banlieusards (immigrés ou Français de souche), en Allemagne avec les travailleurs turcs.
Vous qui avez la chance d'habiter une contrée encore à l'écart de ces difficultés, soyez vigilants, ne vous laissez pas intimider par ces penseurs, soyez encore fiers de votre diversité.
Le Canada et le Québec, en particulier, ne sont pas les États-Unis, encore moins l'Europe; vous êtes tout simplement vous-mêmes. Il est vrai que les attentats du 11-Septembre ont créé une telle onde de choc que le repli sur soi est plus que d'actualité.
Jasmin Ricot, Lettres: Un point de vue d'ailleurs dans Le Devoir


Ad Valorem


Rédigé par psa le 18/08/2007 à 11:25