Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Compétence!
Compétence!
L’une des choses que j’aime dans la personnalité d’Édem Kodjo, et contrairement à la fausse idée répandue, c’est sa modestie aux côtés d’autres traits de sa particulière personnalité dont le sens et le souci de l’État. Et quand j’aime, je le dis... cette fois ci en m’associant à l’honneur que la Communauté économiques des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) devra rendre à ses pères fondateurs.

Longtemps au Togo, il y était chanté « CEDEAO, c’est Eyadema Gnassingbé… c’est Yakubu Gowon ». C’est tout dire! Les vrais concepteurs de cette organisation d’intégration africaine n’avaient pas souvent été nommés, protocole oblige. Voilà que la CEDEAO sort d’une réserve traditionnelle pour rendre des honneurs mérités et ouvertement sentis à Gowon, Eyadema, Adedeji et… Édem Kodjo.

Édem Kodjo et son équipe –que je ne connais pas entièrement, les Kpétigo, Amédon, Agbobli et autres demeurent les véritables concepteurs et accoucheurs, des nuits entières de travail, de cette CEDEAO; ce qu’ils ont su vendre stratégiquement par la suite. Tout l’honneur leur revient de façon admirable.

Naturellement, si j’avais le choix de manquer mon engagement avec les diplômées et les diplômés de l’ÉNAP ce mercredi 23 mars 2011, je devais me retrouver à Abuja pour assister à l’évènement, une première dans la vie de la CEDEAO, un privilège qui me donne l’occasion de toujours fondre devant les personnes compétentes en leur domaine et capables de produire des résultats : CEDEAO, Plan d’Action de Lagos, etc.

Tardivement, la dépêche qui m’apprenait la nouvelle, vendredi dernier, était ainsi libellé :
« La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) veut instituer un prix pour honorer ses citoyens les plus méritant pour les remercier de leurs contributions en faveur de la création et des succès enregistrés par l’organisation depuis sa naissance, en 1975. La proposition pour la création de cette récompense, baptisé Prix honorifique des Fondateurs de la CEDEAO, doit être étudiée par les dirigeants ouest-africains qui doivent se réunir la semaine prochaine à Abuja, au Nigeria, à l'occasion de leur 39ème sommet ordinaire, d'après l'agenda du sommet reçu jeudi par la PANA à Lagos. En recommandant l'institution de ce prix, le président de la Commission de la CEDEAO, James Victor Gbeho, a déclaré qu'il devrait « représenter et constituer une reconnaissance unique pour leurs contributions inestimables et assurer aux récipiendaires une invitation à tous les sommets de la CEDEAO, avec la possibilité d'apporter des contributions à ces sommets ». »

Sans aucun doute qu’Édem force encore partout ce respect et cette admiration à travers l’Afrique et le monde. Et, les personnes grandes et denses commencent toujours par le monde et leur continent avant de s’occuper de leur village et de leur propre famille. Nul doute que le Togo aurait été probablement différent, s’il était compris dans son pays... une autre histoire. Définitivement, Édem est de cette race des grands Africains faiseurs du monde. Simplement Admirable! Félicitations!



Ad Valorem


Rédigé par psa le 20/03/2011 à 11:00