Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




"Il donna sa vie pour les pauvres du monde"
"Il donna sa vie pour les pauvres du monde"
Il s’en est allé un jour comme celui-ci, le 4 avril 1968, sous une balle, une seule balle d’un tireur embusqué. Mission d'une vie accomplie avec une célérité édifiante... De lui, de Martin Luther King, sa femme Coretta Scott King disait avec dignité le jour de son inhumation : « He gave his life for the poors of the world ». En effet, mais surtout sa vie est aussi exemple fort et non discriminatoire que nous sommes fils et filles d’un destin commun.

« Le 4 avril 1968, Martin Luther King est assassiné à Memphis, au Tennessee, alors qu’il participe à une marche vers Washington contre la pauvreté. La nouvelle se propage à travers le monde comme une onde de choc. Pendant 20 ans, le pasteur baptiste, Prix Nobel de la paix en 1964, s’est battu pour la reconnaissance des droits civiques des Afro-Américains.

En réaction au meurtre de King, les communautés noires des grandes villes des États-Unis se révoltent pendant plusieurs jours. Les autorités doivent même décréter un couvre-feu dans les ghettos. À l’émission Caméra 68, la journaliste Judith Jasmin décrit, avec l’aide de collaborateurs, l’atmosphère qui règne dans ce pays au bord du chaos.

Martin Luther King Jr est né à Atlanta en Géorgie, le 15 janvier 1929. Dès son jeune âge, il est outré par les inégalités entre Blancs et Noirs. Fils d’un pasteur baptiste, il suit les traces de son père et est ordonné ministre à l’âge de 17 ans.

Après des études universitaires, King devient, en 1954, pasteur d’une église de Montgomery, en Alabama. L’année suivante, il est à la tête du boycott des autobus de la ville. Ce mouvement de protestation s’amorce lorsque Rosa Parks, une dame de couleur, refuse de céder sa place à une personne de race blanche.
Martin Luther King est arrêté au cours de cette campagne. Mais l’affaire se rend jusqu’en cour suprême. Le plus haut tribunal des États-Unis décrète l’illégalité de la ségrégation dans les autobus. Vers la fin des années 1950, le leadership noir tend vers la radicalisation. King déménage alors à Atlanta pour jouer un rôle plus influent et prôner une idéologie non violente comme moyen de résistance.

En 1963, il dirige d’importantes campagnes en faveur des droits civiques, du droit de vote, de la déségrégation et d’un meilleur accès à l’emploi, à l’hébergement et à l’éducation.
King est à la tête de la marche historique du 28 août 1963, au cours de laquelle il prononce son plus célèbre discours : « I have a dream… ». L’année suivante, il reçoit le prix Nobel de la paix. La plupart des droits pour lesquels Martin Luther King s’est battu seront confirmés par les lois américaines « Civil Rights Act » et « Voting Rights Act ».

Épuisé par ses lourdes responsabilités, King fait souvent allusion à sa mort prochaine. Le 3 avril 1968, il déclare s’être rendu au sommet de la montagne et avoir vu la Terre promise. Le lendemain, il est assassiné d’une balle par James Earl Ray. »

Radio Canada

Horizon


Rédigé par psa le 04/04/2006 à 14:35