Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




10 Commandements
10 Commandements
Avant que nous ne sombrions, corps et âmes, dans le football mondial pour ces quelques prochaines semaines, il semble que la nature du problème auquel l’Afrique est toujours confrontée est politique plutôt que d’ordre économique. Cette perspective accorde une place fondamentale à la gouvernance et au processus des décisions étatiques, au détriment de l’assistance économique et de l’aide au développement tout azimut. Mieux, l’idée renouvelée par un certain Greg Mills dans un texte (Ten Things that Africa Can Do for Itself) publié dans le bulletin Heritage Lecture, le 27 février 2006, avance que nous savons déjà Quoi faire -à travers rapports et analyses, et qu’il nous manque cruellement le Comment faire. Tout naturellement, notre ami Greg Mills nous le donne en 10 points, en 10 stratégies pour le développement de l’Afrique:
1. Commencer à l’intérieur, par le commencement, en établissant les règles du jeu et en valorisant les personnes, tout autant sinon plus que les infrastructures de base et les équipements.
2. Différencier les approches et les politiques de développement selon les catégories de pays. Ici, l’auteur se base sur 6 catégories de pays empruntées au professeur Jeffrey Herbst. En somme, place à la nuance!
3. Accepter les échecs. Il s’agit de tenir compte des contraintes, des imprévus, des effets pervers et autres dommages collatéraux… Persévérez!
4. Valoriser la qualité. Trop d’aide au développement ne sera pas nuisible. Mais la définition de cibles précises à privilégier serait grandement préférable au saupoudrage, même si les besoins sont multiples et souvent urgents.
5. Participer à la mondialisation. Tout simplement et sans hésitation, se présenter au rendez-vous de cette Aventure ambiguë, y apporter du soi et de ses atouts pour mieux en tirer avantage. Sachant que la compétition est rude, célébrons les succès africains.
6. Renforcer la société civile et la démocratie, en toute occasion, comme des outils d’aide au développement.
7. Créer des points d’entrée à travers des pôles de priorités sectorielles, des grappes technologiques, par pays, par secteur, par industrie et surtout, sans grande bureaucratie.
8. Changer de perspective, de paradigme et de débat face à la question même du développement : imaginer clairement et positivement le résultat final et travailler pour l’atteindre.
9. Lier croissance et développement en investissant les fruits des opportunités de revenus provenant des ressources naturelles dans la confection d’un tissu d’infrastructures industrielles génératrices de valeur ajoutée.
10. Fixer des priorités et les faire connaître largement aux partenaires et acteurs nationaux et internationaux du continent africain.
En passant, notre ami Greg Mills est… africain. Il sombrera probablement dans le foot avec nous dans les prochains jours. Son pays accueillera la prochaine Coupe du Monde de ce sport roi en 2010. D’ici là, et à partir de ce jour d'ouverture du Forum économique sur l'Afrique en Afrique du Sud,il nous invite à l’action.

Horizon


Rédigé par psa le 31/05/2006 à 09:32