Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Joachin Atsutsè Kokouvi Agbobli: il n'était pas né pour se taire.
Le Togo idéal serait-il un Togo tueur ? Tueur de ses enfants rieurs et rebelles ? L’assassinat de Joachin Atsutsè Kokouvi Agbobli est encore certainement une mort de trop ; une mort qui révolte, une mort inutile, une mort à tue-tête qui révèle la fragilité de ce pays qui ne veut rien apprendre de son propre état pour mieux se projeter vers un avenir autre. Si tant est que Joachin Atsutsè Kokouvi Agbobli était allé à un rendez-vous, cela devait être une rencontre avec une personne connue de lui ou sous cette apparence. Et, le seul fait que cette personne ne se soit pas encore désignée suite au drame collectif qui se vit actuellement comme résultat de cet assassinat, fait penser à un piège dont le trémoussant intellectuel, historien, écrivain et politique, Joachin Atsutsè Kokouvi Agbobli, n‘avait pas pu s’échapper. C’est dommage qu’un si triste sort soit réservé à un si bel esprit libre et dérangeant. Mais aussi un esprit fécond et imbu de patriotisme et de panafricanisme et d’universalisme. Un esprit qui savait connaître et se reconnaître avant d’ensemencer à tout vent et de servir en toute candeur. Il n'était pas né pour se taire. Et pourtant... Moi aussi je l’avais connu ; bien connu même. Il fut enseignant dans mon merveilleux lycée, et il fut même mon professeur d’Histoire-Géo en classe terminale au Lycée Léon M’BA. Il quitta Libreville pour rejoindre son ami Édem Kodjo à Addis-Abeba, d’où tous les deux partirent pour leur exil parisien et sa collaboration avec Jeune Afrique. Revenu au Togo et ministre de l’information, je l’avais revu à ce titre et, depuis, de temps à autre je prenais de ses nouvelles, directement ou indirectement, par plusieurs sources, bien qu’ayant été beaucoup plus proche de Maurille que de Joachin. La nouvelle de l’assassinat de Joachin Atsutsè Kokouvi Agbobli est bouleversante et un brin décourageant pour le Togo. Car, rien ne permet d’élucider tout au moins ce meurtre à la satisfaction de tous. Bonjour la polémique... Repose en Paix, notre JAKA national.

Silence


Rédigé par psa le 16/08/2008 à 00:02
Notez