Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Agnès Sorel, la « Dame de Beauté »
Agnès Sorel, la « Dame de Beauté »
Le temps me manque ces derniers jours… Normal, lorsqu’on touche à plusieurs choses à la fois. Je suis tout de même au courant de ce qui semble être la décision de la CAF, son comité d’appel, d’accroître la sanction de Tata Avlessi en la transformant en une interdiction à vie de se mêler des affaires du football partout à travers le monde; car, si la chose venait à se confirmer, la FIFA devra étendre la sanction à l’ensemble de son espace de juridiction.
Pas de déception de mon côté, sauf une grande interrogation sur les motivations réelles d’un tel acharnement. Un vrai mystère entoure les fondements de cette sanction. Rien ne laisse présager, en effet, que les choses devront s’empirer : ni l’audition au Caire, ni les nombreuses considérations entourant les révélations suscitées par l’appel, dont la lettre de l’arbitre gambien du match disculpant Tata Avlessi qu’il ne connaissait même pas, puisque celle l’accusant et écrite des mains de l’arbitre togolais faisait croire qu’il jouait à l’intermédiaire entre deux personnes qui auraient préalablement scellé leur « marché ».
Il m’est difficile de comprendre la lourdeur de cette main qui s’abat sur Tata Avlessi.
Quelle est cette justice du pire? Qui est ce père fouettard qui n’a de compassion aucune? Que recherche-t-on à travers cette force du châtiment prononcé? J’ai bien peur que les réponses à ces interrogations ne soient humainement décevantes. On nous a dupé, au seul nom de l’institution africaine, la CAF! Dame de cœur ou Dame sans cœur? Cherchons l’erreur.


Silence


Rédigé par psa le 06/09/2007 à 09:43