Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




La guerre du voile n’a pas eu lieu
La guerre du voile n’a pas eu lieu
Les résultats des trois élections partielles du Québec témoignent du leadership des gagnants, plutôt que de la force réelle des partis politiques dont ils sont les représentants. Ève-Mary Thaï Thi Lac possède une douzaine d’années de présence sur le terrain de sa circonscription électorale, aux côtés de l’ancien député du Bloc québécois. Une telle personnalité, si tant est qu’elle a du cran ne peut que contenir les ambitions de ses adversaires ; ce qu’elle a réalisé hier. C’est autant pour le maire bien connu et très populaire de Roberval: cette caution personnelle a aidé Denis Lebel à ravir le comté de Roberval–Lac-Saint-Jean au Bloc québécois, sans aucune difficulté. L’exploit final de la soirée d’hier est réalisé dans ma circonscription par Thomas Mulcair du NPD, le Nouveau parti démocratique. La réputation et la personnalité de M. Mulcair ont eu raison du Parti libéral du Canada et de son candidat. Au total, des gens de charisme élevé ont porté leur parti à la victoire dans cette élection partielle. Cette victoire des acteurs politiques fait toutefois des perdants chez des partis, dont principalement les Libéraux, et dans une certaines mesure, les Bloquistes. Le choix des candidats, leur personnalité et actif politique deviennent des données primordiales auxquelles les partis doivent s’abreuver. Face aux enjeux de l’heure, le NPD a particulièrement joué la prépondérance de l’acteur Thomas Mulcair pour gagner Outremont, admirablement. Et puis, la guerre des citoyennes voilées que certains craignaient tant, n’a pas eu lieu…


Ad Valorem


Rédigé par psa le 18/09/2007 à 03:01