Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Suivre la vague
Cette semaine met fin, théoriquement, à la consultation pan-africaine sur le sujet du «Gouvernement Africain ». Thème central de la prochaine rencontre des Chefs d’États africains -Accra 2-3 juillet 2007- dans le cadre du Sommet de l’Union africaine, le Gouvernement africain devrait pousser un peu plus loin la démarche d’intégration du continent. On ne peut pas être contre ce noble objectif, même si l’on constate des hésitations sérieuses ainsi que des signes évidents que ces pays africains sont loin d’être prêts à relever adéquatement le défi. Dans pareille situation, il ne s’agit pas de donner raison aux uns au détriment des autres; jamais les conditions parfaites n’apparaîtront, claires et limpides, pour garantir le succès de la démarche. C’est une question de volonté politique, et celle-ci ne peut qu’être variable. Si la symbolique du Sommet d’Accra 2007 favorise une avancée, pourquoi pas alors! Et par tâtonnement, on appréciera le chemin parcouru et surtout, la manière dont chaque pas sera posé devant l’autre. On s’entend bien que l’initiative au niveau africain n’empêche pas du tout les efforts des grands ensembles d’intégration sous régionale. En somme, c’est toute une vague d’intégration qu’il faudra gérer, en plus du principe ou de la réalité du Gouvernement africain. Chacun appréciera!


Ad Valorem


Rédigé par psa le 15/06/2007 à 08:06