Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




La Belle de Lapsus... Plus rien à cacher !
La Belle de Lapsus... Plus rien à cacher !
Polichinelle disait son secret à tout le monde en demandant à chacun de bien le garder. Ici, la chose est connue et personne n’osait l’affirmer. Sauf que ces derniers jours, par inadvertance ou devant l’impossibilité de toujours nier l’évidence, la succession des lapsus font sourire la gotha diplomatique… D’abord Bob Gates, le successeur de Don Rumsfeld au Pentagone, en décrivant une carte nucléaire de la région n’a pas omis de mentionner l’État hébreux, à l’Ouest ; c’était la semaine dernière. Mais le meilleur reste à venir, et l’attente n’a pas été longue. Cette semaine c’est le PM israélien qui n’a pas pu retenir sa langue en précisant, explicitement que la puissance nucléaire de son pays ne représentait pas le même danger que celle, potentielle de l’Iran, voyou selon la norme buschienne. Ehud Olmert ne pouvait pas être aussi clair : « (…) i[Pouvez-vous dire qu’il s’agit du même niveau de menace lorsqu’ils [les Iraniens] aspirent à avoir des armes nucléaires, comme la France, les Américains, les Russes et Israël ?]i » Il est sans doute difficile de faire des séances de rattrapage pour annuler de tels propos… Alors, les négociations de la communauté internationale, inévitables et à venir avec l’Iran, s’annoncent dures. Ce n’est jamais trop compliqué au Proche-Orient.
Si certains politiciens pouvaient se taire... Nous écouterons mieux leur silence.