Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Un trio infernal à l’assaut de Faure Gnassingbé


Les grandes inconnues des élections présidentielles togolaises demeurent effectivement Agbéyomé Kodjo et Jean-Pierre Fabre candidats malheureux selon les décomptes de la CÉNI, la commission électorale nationale indépendante, qui a proclamé hâtivement des résultats contestables samedi dernier. À ces deux opposants irréductibles vient s’ajouter, pour les besoins de l’analyse, la personnalité de Kofi Yamgnane. Ce trio de choc, bien décidé, conteste avec grande détermination les résultats des présidentielles togolaises. C’est curieux que l’État major de Faure Gnassingbé qui a presque tout prévu –des intervenants sur les sites internet togolais et dans les émissions des radios locales et internationales aux arrestations préventives et autres, n’ait pas pensé à cette perspective de contestation farouche. Exit Gilchrist Olympio, les adversaires de Faure n’avaient plus d’ordre à recevoir de loin ou encore attendre des instructions particulières de leur Maréchal... Gilchrist Olympio. C’est une réalité autre désormais que la donne politique togolaise devrait rapidement se jouer dans cette marge d’incertitude, d’autant plus qu’Agbéyomé Kodjo a vite fait de donner sa caution et sa reconnaissance à Jean-Pierre Fabre comme le véritable vainqueur des élections présidentielles. Un trio FAK (Fabre-Agbéyomé-Kofi) est la plus redoutable des alliances politiques togolaises qui peut faire front à la machine Faure : c’est la copie originale du FRAC, version parisienne, facilité par l’ancien ministre de l’intérieur François Boko. Le charisme politique d’Agbéyomé et la visibilité internationale de Kofi viennent ainsi renforcer la popularité nationale de Fabre et de son parti. Le pouvoir Faure userait-elle de la force pour disperser les manifestations ? Ce serait un énorme risque politique avec un effet de contagion et de débordement quasi certain dans certaines préfectures du Togo. Le pouvoir Faure procéderait-il à l’arrestation préventive de ces leaders du trio infernal FAK ? Alors il risquerait sa crédibilité internationale et devrait courir le risque de voir les autres leaders en attente se mettre également dans un mode de confrontation ouverte tout comme la diaspora togolaise qui reprendra rapidement du service, dépassant ses propres clivages. Le doute de la proclamation des résultats électoraux est tellement énorme parce que non conforme aux procédures que le risque du débordement est loin de profiter au pouvoir Faure. Ainsi, le changement des acteurs qui s’opère dans la vie politique au Togo semble être porteur d’une réalité nouvelle.

Horizon


Rédigé par psa le 08/03/2010 à 00:00
Notez