Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Daniel Edwards, Michelle Obama
Daniel Edwards, Michelle Obama

Jamais dans l’histoire du Nobel, chef d’État en exercice pour seulement quelques neuf mois n’a été primé jusqu’à ce jour. Barack Obama fait exception, désormais. Il ouvre la voie pour cet autre possible. En recevant un coup de fil très matinal de Radio France International (RFI) ce jour, l’une des questions qui m’était posée fut de savoir si ce Prix Nobel à Barack Obama n’était pas précoce, puisqu’il n’avait rien accompli encore, ayant même des difficultés en Afghanistan. Une belle opportunité de rappeler que la guerre en Afghanistan n’est pas la guerre de Barrack Obama, elle n'est même pas la guerre du monde pour avoir été acceptée par le Conseil de sécurité, elle demeure la guerre de George W. Bush. À ce dernier, la guerre en Irak avait été refusée et, diplomatiquement on ne devait que lui accepter l’épopée guerrière en Afghanistan comme prix de consolation tout en le laissant y prendre le devant aussi, avec quelques alliés dont certains –l’Espagnol José-Marìa Aznar et l’Australien John Howard notamment, avaient payé plus qu'un lourd tribut politique après. Nous y reviendrons sans doute. Pour l’heure, l’œuvre majestueuse de Barack Obama s’est élevée et devient extraordinaire en réponse à cet échec retentissant des politiques, aux États-Unis et ailleurs, pour n’avoir pas les mots, les idées et les messages pour rallier leurs concitoyens et leurs citoyens du monde. Il faut prendre le parti du bien politique. Et Barack Obama tient sa grandeur de ce leadership rassembleur et sans frontière. Pour ce Nobel mérité, c’était écrit : « Il est curieux de constater que les humanistes n’ont presque pas de plan de carrière. Ils sentent leur destin les transporter vers des combats à mener, des causes à soutenir, des problématiques à analyser, des questions à poser, des réponses à apporter, des occasions à saisir. L’humanisme renforce le leadership en lui injectant une mission, celle d’une vie. (…) Le phénomène Obama n’appartient plus aux seuls États-Unis d’Amérique. Manifestement, il semble y avoir désormais, et probablement pour longtemps, une période Avant Obama et une période Après Obama. Hors de la partisannerie, la référence Obama, désormais historique, est avant tout une référence leadership. Et, elle s’inscrit parfaitement dans les besoins du moment et dans l’air du temps universel. » Un président en exercice consacré Prix Nobel de la Paix? Il faut le faire! C’est aussi et probablement le temps de penser et de dire Bravo à Michelle Obama et toutes celles qui lui ressemblent…



Ad Valorem


Rédigé par psa le 09/10/2009 à 07:00