Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Il n’existe pas une industrie du faux dans la Diaspora togolaise. Très majoritairement, la Diaspora togolaise est républicaine et adhère pleinement au devoir de restituer la dignité aux citoyens du Togo. Le temps est bien venu d’en arriver à l’essentiel : consolider ce consensus majoritaire d’une alternance politique. Le Togo n’est pas une dynastie… Le Togo doit redevenir une République… Le Togo doit sortir de son accoutumance à l’inacceptable humiliation et au prie-Dieu de tout un peuple.


La Muse... La République... La Fidélité...
La Muse... La République... La Fidélité...
L’histoire de la Diaspora togolaise s’est toujours écrite à l’encre de l’authentique engagement politique. Ceux et celles qui y ont toujours œuvré peuvent en témoigner. Les imitations qui ont pu émerger par moment ici et là dans la Diaspora, par temps brumeux, sous le prétexte fallacieux d’associations apolitiques prétendument indépendantes ou au-dessus des partis politiques, n’ont jamais su prospérer. La Diaspora togolaise a véritablement un parti pris : le parti pris de la dignité humaine.

Il en existe encore, de ces organisations de la Diaspora togolaise qui se demandent toujours si elles doivent être politiques ou apolitiques; elles stagnent, elles angoissent, elles déclinent, elles se prennent pour ce qu’elles ne sont pas. À différentes occasions, à Gatineau ou à Montréal particulièrement, la Diaspora togolaise avait eu à lever toutes les équivoques, déconstruire tous les mythes de sa prétendue division sur la question politique au Togo.

Le bobo togolais est politique avant d’être toute autre chose sociale, économique, institutionnelle, personnelle, etc. C’est un si clair diagnostic qui appelle un engagement véritablement politique, sur le front du changement et de la reconquête de cette dignité des Togolaises et des Togolais, aussi longtemps bafouée.

Davantage encore, l’adhésion à la République et à un Togo nouveau devient un impératif catégorique. Toutes les imitations sophistiquées d’apparence innocente, toutes ces imitations alambiquées portées par d’invraisemblables antagonismes de personnes et de perspectives, n’ont jamais pu venir à bout de la vigilance, de la rigueur et des intelligences immanentes à la Diaspora togolaise. L’art de la marionnette et l’âge de la couardise dissimulée n’ont jamais su définir la Diaspora togolaise.

togo_diaspora_fidele_a_la_republique.pdf Togo Diaspora Fidèle à la République.pdf  (332.91 Ko)


Diaspora Togolaise : Une Fidélité à la République
Chicago comme prologue

Il y a lieu de saluer cette fidélité à la République; une véracité qui toujours s’est enracinée dans la Diaspora togolaise. Le Togo doit changer, et la « Terre de nos aïeux » doit passer à la démocratie. C’est sur un tel socle de longue fertilité républicaine que s’élève le Consensus de Chicago ensemencé depuis les légendaires terres canadiennes où tant d’initiatives généreuses ont toujours fondé et irrigué la Diaspora togolaise. Solidement, et rien de moins!

Jour après jour, nuit après nuit, le Consensus de Chicago, a été pensé, nourri, et mis en branle avec cette détermination que la Diaspora togolaise doit se donner une présence éminemment politique. Chicago n’est donc qu’une étape; l’étape de l’affirmation d’une orientation et d’une direction. Chicago n’est qu’un début; le début d’un autre investissement de la Diaspora dans la nécessaire construction d’un solide pont vers le changement au Togo.

Après les proches Ghana, Bénin et Burkina Faso, à la suite de la lointaine Gambie, la preuve est faite avec une inébranlable assiduité, qu’aucune fatalité sociohistorique n’existe pour que le Togo demeure un potentat confisqué de manière aussi ostentatoire par une caste, et de façon aussi déshumanisante pour le reste de la population. La Diaspora togolaise est véritablement prête à cet engagement aux côtés de toutes les entités républicaines pour huiler la bascule de la démocratie, de la réconciliation et du développement.

Aux portes du Togo attendent trop longtemps la démocratie, la réconciliation et le développement. C’est avec tout cela que le Togo et ses citoyens ont rendez-vous. Le retard ainsi accumulé pour si longtemps n’est plus justifiable dans le contexte d’un monde en pleine mutation et pour un pays désireux d’appartenir à son époque : franchir l’obstacle dictature en définissant le Togo que nous, Diaspora, voulons et auquel nous sommes prêts à contribuer à la place du pays actuel qui ne fait la fierté de personne. Personne n’aidera à la démocratie au Togo à la place de ses citoyens eux-mêmes. Le Consensus de Chicago l’a bien compris. Et ses résultats sont attendus dans un mois, jour pour jour, détermination pour détermination.



Horizon


Rédigé par psa le 29/03/2017 à 03:00



Pratiquée en système défensif au Togo, la politique est loin d’inclure la Diaspora. Dans le bruissement général en branle, on constate néanmoins certains éveils. Il reste que le devoir d’une alternance politique au Togo est devenu si urgent que consciemment, la Diaspora togolaise doit s’y identifier et s’y investir par elle-même. Une fois encore, c’est ce sens politique, clairement annoncé et garanti, qu’il faut donner au Consensus de Chicago.


Une Diaspora non Spectatrice
En décidant de sortir le jeu politique de la seule zone de défense, la Diaspora togolaise apporte une autre corde à son arc dans le but d’enrichir les forces républicaines œuvrant pour l’alternance politique. Manifestement, les capacités de la Diaspora togolaise ne résident pas seulement dans les supports sociaux et économiques visibles dans les transferts de fonds.

La vraie question aujourd’hui prend forme dans l’art de générer une posture nouvelle à la Diaspora togolaise trop longtemps oubliée. À l’écoute et à la spontanéité, souvent réactives, doit succéder une approche proactive empreinte du savoir-faire rassemblé au fil des années par une Diaspora singulièrement multiforme. Les États-Unis offrent l’exemple parfait de ce fourmillement extraordinaire dont la Diaspora togolaise regorge, et en débordent.

Il est alors opportun qu’au moment où la Diaspora togolaise est prête à franchir le pas de son engagement nouveau, une ville américaine puisse lui servir de tremplin et de rampe de lancement. Les bases de ce pont vont effectivement être posées à Chicago, la ville où fut signé l’acte de naissance du fameux « Yes We Can ». Chicago rime avec Togo, et le pont devrait tenir face à toutes les hésitations qui, jusque-là, avaient prévalu dans la Diaspora elle-même.

Une Diaspora non Spectatrice
Redresser le tragique par le Consensus de Chicago

Chicago sera bien un début, audacieux et prometteur, bien installé au cœur des prochains rendez-vous prévisibles ou imprévisibles, pour le devoir du changement politique au Togo. C’est véritablement la nécessité du changement pour l’alternance démocratique au Togo qui fait converger la Diaspora togolaise vers Chicago.

Le Consensus de Chicago sort la Diaspora du rôle passéiste de la muette spectatrice. Asseoir une Communication régulière, certes. Mais aussi et surtout un Lobbying diplomatique international intense ainsi qu’une collaboration assidue avec les acteurs politico-sociaux républicains sera le prolongement assumé du Consensus de Chicago. Tout ce qu’il faut pour exprimer le refus de se cacher du Togo politique en détresse, ou encore vouloir se cacher des grands défis que pose le Togo à l’ensemble de ses citoyennes et citoyens. La Diaspora a une responsabilité politique à exercer.

Auprès des Togolaises et des Togolais s’impose désormais l’amour d’un seul combat : le combat pour la dignité. Ce combat n’est dirigé contre personne; c’est le combat contre le tragique. Le combat pour la dignité est une lutte pour une autre dynamique politique dans laquelle la Diaspora doit s’investir, ouvertement, et aider à redresser le tragique.

Le tragique fait actuellement du Togo « un navire en grande difficulté qui continue de voguer sur des eaux toujours plus houleuses», selon les termes de l’auteur de la « Décadence » et du « Décoloniser les provinces ». Après du dilatoire sous toutes les formes, de fréquentes grèves en mécontentements généralisés, la détermination politique autant que le devoir citoyen oblige à emprunter et à envisager d’autres résolutions face au système cinquantenaire qui ne peut pas ne pas couler sur des mers aussi houleuses qu’attirantes de la démocratie universelle.

Il n’y a plus rien à faire d’autre au Togo que de travailler à confronter la réalité d’une situation dont l’issue réside véritablement dans les mains des acteurs capables d’offrir des avenues et des alliances nouvelles. Clairement, « La voie d’eau est largement ouverte dans la coque du bateau» Togo. Dans la Diaspora togolaise, l’heure est à une présence politique assumée, de digne envergure et de la dimension d’un Togo autre. C’est cette présence qualitative qui est attendue au Consensus de Chicago, pour ne plus être de simples spectateurs devant le destin du Togo.

consensuschicago_programmepreliminaire_vf.pdf ConsensusChicago ProgrammePreliminaire vf.pdf  (448.74 Ko)
cdc_ficheinscription_vf.pdf CdC FicheInscription vf.pdf  (694.97 Ko)
togo_diaspora_non_spectatrice.pdf Togo Diaspora non Spectatrice.pdf  (392.44 Ko)


Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 21/03/2017 à 22:44