Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




C’est cette envie d’avoir envie d’être Togolaise, et d’être Togolais, qu’il faut reconstituer en chacune et en chacun de nous en ces temps de grande incertitude...


1962... Visite aux États-Unis
1962... Visite aux États-Unis



Avec Sylvanus Olympio, on a envie d’être Togolais…

La doctrine Olympio doit s’éveiller, s’affirmer et s’enrichir; une doctrine impérissable : La Grandeur du Togo par l’Ouverture au Monde.

C’est à cette référence de la Grandeur de la République qu’il faut toujours s’accrocher durant les moments de doute et d'incertitude. Imaginer le Togo dans son destin constant de Souveraineté et de Modernité : garder Espoir et Détermination, valoriser Éthique et Rigueur, s’armer de Science et de Conscience, faire Audace et Nation. En somme : assumer notre Héritage et oser notre Avenir.

C’est cette envie d’avoir envie d’être Togolaise, et d’être Togolais, qu’il faut reconstituer en chacune et en chacun de nous en ces temps de grande incertitude.

Sylvanus Olympio le disait si bien lui-même : « Nul ne fera le Togo de nos ambitions à notre place ». C’est dans la droite ligne de l’ultime appel de générosité qu’il avait fait inscrire dans l’hymne national : « Togolais Viens… Bâtissons la Cité ».

Dans la doctrine Sylvanus Olympio, la grandeur d’un pays ne tient aucunement du hasard. On comprend pourquoi le Doyen Godwin Tété nous rappelle l’éternelle jeunesse, significative et motivante, de la JUVENTO : Justice – Union – Vigilance – Éducation – Nationalisme – Ténacité – Optimisme…

Héritage et Avenir alimentent et font vivre le Modèle togolais pour toujours… Oui, avec Sylvanus Olympio, on a envie d’être Togolais…


PSA
[7 avril 2020]

Ad Valorem


Rédigé par PSA le 08/04/2020 à 08:30



L’histoire du Togo est celle d’une minorité clanique qui a toujours confisqué le destin de ses concitoyens, depuis plus d’un demi-siècle...


Le président Emmanuel Macron bénit la dictature de Faure Gnassingbé et insulte les citoyens du Togo.
│COMMUNIQUÉ│


Le président Emmanuel Macron bénit la dictature de Faure Gnassingbé et insulte les citoyens du Togo.


₪₪₪₪

L’histoire du Togo est celle d’une minorité clanique qui a toujours confisqué le destin de ses concitoyens, depuis plus d’un demi-siècle.

Le samedi 22 février 2020, de manière irrévocable et à travers l’élection présidentielle indélicatement organisée par le gouvernement togolais et la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Peuple a saisi l’occasion pour rejeter le régime qui l’étouffe et l’assujetti.

Le défaut par la CÉNI, la Cour Constitutionnelle et le gouvernement sortant de Faure Gnassingbé d’apporter la preuve de la régularité et de la sincérité des résultats fantaisistes publiés, en toute conformité avec « l'idéal démocratique » prescrit par la Constitution togolaise, assure et renforce la victoire de Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, comme le choix légal et légitime de la majorité des citoyens du Togo, en tant que Président élu lors de la Présidentielle du 22 février 2020.

InterTogo considère la reconnaissance du président togolais sortant, M. Faure Gnassingbé, par le président de la République française, M. Emmanuel Macron, comme une insulte au Peuple togolais en lutte pour sa dignité ainsi que pour la reconquête de la République confisquée par la dictature cinquantaine des Gnassingbé, père et fils ; un régime despotique bien connu de la France officielle.

InterTogo considère également que, le long délai observé par les autorités françaises, joint à la suspension de certains journaux togolais en réponse à une requête de l’ambassadeur de France, au Togo, ainsi que le contenu multiple et asymptotique de la Lettre de félicitations soumise à la signature du président Emmanuel Macron, dépeignent gravement l’acte d’absolution adressé à la dictature togolaise comme une contrepartie éhontée du "commerce des indulgences" des temps nouveaux, entre les autorités françaises et le régime despotique togolais devenu rentable à une filière aux intérêts obscurs assumés.


₪₪₪₪ 1er avril 2020 ₪₪₪₪
●InterCitoyens & InterAmis du Togo●



Contact :
[Pierre S. Adjété, porte-parole ● Téléphone : +1(819) 770-6969]



Diplomatie Publique


Rédigé par PSA le 01/04/2020 à 03:19



1 2 3 4 5 » ... 680

| Tags