Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Économiste, administrateur et essayiste, PSA est un partisan assumé du «Grand Pardon» et un adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Les tentatives de récupération des uns autant que les commencements de dédouanement des autres trahissent parfaitement le paradoxe togolais qui prévaut depuis tant de décennies


Cri de révolte, Pierre Gauvreau
Cri de révolte, Pierre Gauvreau

Le Togo surprend toujours… Le Togo surprend essentiellement par la succession des bourdes perpétrées par ses acteurs politiques. À quoi s’attendre aux funérailles de Patrick Lawson lorsque l’on donne la parole au représentant de la dictature au Togo, si tant est que le défunt avait lutté contre cette effroyable autocratie ?

À quoi s’attendre sinon à une surprise désagréable… C’est bien ce qui est arrivé à travers les propos de Gilbert B. Bawara. La Togosphère en feu depuis hier, samedi 26 novembre 2022, à cause des propos relativement banals et fortement maladroits, -des propos qui ne passent pas et qui ne pourront jamais passer en situation de dictature-, ces propos restituent le portrait hachuré du paysage politique togolais dans toute son incohérence et son incongruité.

Les tentatives de récupération des uns autant que les commencements de dédouanement des autres trahissent parfaitement le paradoxe togolais qui prévaut depuis tant de décennies : l’insincérité des acteurs politiques à tous les grands rendez-vous de leur histoire, à leur propre rendez-vous donné au Peuple togolais.

Ainsi va le Togo, qu’il est inutile d’y inventer autre chose que de plaider pour le retour à l’Éthique de la République: le seul modèle togolais qui prend racine dans l'œuvre indestructible de Sylvanus Olympio. Pas aujourd’hui, par contre! Car, il faut parler lorsque les gens sont prêts à écouter. Ce n’est pas le cas en ce moment où le silence seul est roi et prince, surtout meilleur rebelle de toutes les brusqueries des pervers narcissiques qui peuplent le paysage…

PSA
•27 novembre 2022•

Silence


Rédigé par PSA le 28/11/2022 à 05:11



N’attendez pas que Faure Gnassingbé, Gilbert Bawara, Robert Dussey et autres soient dans l’acte de la vérité ou dans l’Éthique du Togo...


Pax Africana au Togo… Retour de Mgr KPODZRO?
Voici ce qu’écrit Samari Tchadjobo, Allemagne, dans le quotidien LIBERTÉ de ce dernier jour d’octobre 2022 :

« Et rappelons, toujours en direction du ministre Bawara, que toutes les nombreuses victimes d´assassinat politique ou de disparition forcée enregistrées au Togo depuis le début de la lutte contre la dictature ne faisaient l´objet d´aucune poursuite judiciaire. » Bon et pertinent rappel!

Et notre ami Samari d’ajouter : « Certes, Monseigneur Kpodzro n´est pas le seul opposant togolais en exil ou en prison ; le demi-frère de Faure Gnassingbé, Kpatcha, par exemple, croupit depuis plusieurs années avec une santé chancelante, sans oublier tous les autres. Mais le statut de Philipe Fanoko Kpodzro, ajouté à ses services rendus à la nation et surtout à son âge avancé, ne devrait pas être négligeable dans une république qui se respecte. C´est pourquoi nous ne croyons pas que malgré l´inimitié politique qui pourrait exister entre le prélat et ceux qui dirigent le Togo aujourd´hui, le laisser finir ses jours en exil soient la manière la plus correcte ; politiquement, et surtout humainement parlant. En quoi, sincèrement, le vieux prélat constitue-t-il aujourd´hui une menace pour le régime de Faure Gnassingbé ? Pourquoi ne pas organiser son retour au pays avec toutes les garanties pour son état de santé, et surtout pour sa sécurité comme savent le faire les hommes et les femmes de cœur? Ou bien, pour le régime Gnassingbé, le pouvoir politique est et reste vraiment une question de vie ou de mort ? N´oublions pas le jugement des générations futures et surtout de l´histoire qui risque d´être impitoyable. »

Plusieurs autres voix –je pense à celle de Romaricson Alognon, sont porteuses de ce même message : demander au régime dictatorial togolais, de favoriser et d’organiser lui-même, le retour de Mgr Philipe Fanoko Kpodzro à Lomé, au Togo.

Sur cette question, notre position tient en deux versants, essentiellement…

Le premier avis est que : revenir au Togo appartient souverainement au prélat patriarche seul et en propre. Sa décision, logiquement, devrait être la nôtre. La surprise est que Mgr KPODRO accepte de revenir au Togo; revenir dans ce même Togo qui maintient et préfère ses enfants à l’extérieur, en exil ou mort, pour peu que ces citoyennes et citoyens ne soient pas d’accord avec la dictature qui régente le pays.

Le deuxième versant et non le moindre, c’est que : une dictature comme celle du Togo n’est pas une fontaine de Jouvence ou de magnanimité. Le régime togolais ne donne pas la vie aux Togolais; ce régime prend la vie des Togolais. Alors… N’attendez pas que Faure Gnassingbé, Gilbert Bawara, Robert Dussey et autres soient dans l’acte de la vérité ou dans l’Éthique du Togo. Au contraire, leur mission est de perpétuer le mensonge et semer la confusion à chaque occasion que nécessaire, même si leur imposture passe très difficilement devant leurs interlocuteurs.

En somme, il faut accepter le sacrifice que demande le Togo et sa libération du joug de la dictature des Gnassingbé… La Pax Africana au Togo n’arrivera pas avec la dictature. Chaque chose à son temps. Les hommes et les femmes du Togo doivent accepter de payer le prix lourd que requiert le devoir de la fin du régime dictatorial et mafieux qui a confisqué leur pays. C’est ainsi partout. Mais, c’est aussi en ne croisant pas les bras pour attendre l’intervention d’un dieu étranger à leurs actions. Ce réalisme politique doit être intégré par les uns et les autres…

Malheureusement, si le premier président du Togo, Sylvanus Olympio, a encore sa sépulture dans un autre pays jusqu’à ce jour, les Togolais doivent se rendre à l’évidence que c’est parce que leur lutte contre la dictature n’est pas encore terminée… Continuons ! Le temps de la justice réparatrice et du retour à la République au Togo, les moments du Grand Pardon et de la Pax Africana au Togo ne sont pas encore ouverts. Continuons la lutte… Tenons bon!


PSA
•31 octobre 2022•

Horizon


Rédigé par PSA le 31/10/2022 à 17:00



1 2 3 4 5 » ... 715

| Tags