Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Que le changement démocratique n’échappe plus au Togo en 2020. Entre Togolais, avec les hommes et les femmes du Togo, avec le concours des Amis du Togo et au moyen du Grand Pardon, aussi bien la Démocratie, la Réconciliation que le Développement du Togo doivent être clairement embrassés au soir du 22 février 2020, jour du scrutin électoral.


Togo 2020… Le Changement
Que le changement démocratique n’échappe plus au Togo en 2020. Entre Togolais, avec les hommes et les femmes du Togo, avec le concours des Amis du Togo et au moyen du Grand Pardon, aussi bien la Démocratie, la Réconciliation que le Développement du Togo doivent être clairement embrassés au soir du 22 février 2020, jour du scrutin électoral.

Cette fois-ci, il appartient aux Togolais de se donner les moyens éthiques et patriotiques du retour à la République. Les tergiversations antérieures doivent être abandonnées, et se doivent de l’être, pour regagner le chemin de l’honneur, de la dignité et de la fierté de tous. Une voie aussi large que chacune et chacun doit pouvoir y trouver sa place

Il n’y a pas lieu de s’y méprendre : le chemin du retour à la République au Togo est parsemé d’embûches diverses, la plus importante étant les citoyens du Togo eux-mêmes. L’acte du Togo nouveau, l’amorce d’un Togo démocratique commence véritablement par la conscience d’une Réconciliation.

Plus qu’une conscience, la Réconciliation au Togo est un devoir républicain. En la Réconciliation se retrouve la gestion de ce Togo fragile de son hideux et affreux passé de violence institutionnelle. Sans aucune naïveté, le passage du Togo à la Démocratie dans une nécessaire phase de transition politique, et même au-delà, ce passage peut se faire sans que des vies humaines soient encore fauchées.

La puissance détentrice du pouvoir au Togo, nous le savons tous : c’est l’armée togolaise, ce sont les forces armées et de sécurité au Togo aux ordres du pouvoir incarné par la Présidence de la République. Cette volonté partagée entre Faure Gnassingbé et les Forces armées togolaises d’épargner les vies innocentes en période électorale au Togo se doit d’être affirmée au-delà de toute peur.


Changement pour tous… Nous y tenons.

La vengeance n’est pas au programme du changement politique au Togo. Il reste un fait que le changement politique c’est véritablement l’alternance, la redéfinition et la mise en œuvre d’une alternative managériale au pouvoir actuel. Pour y parvenir, des concessions doivent être faites afin que le changement, légitime et indispensable au Togo, ne ressemble en rien à une chasse aux sorcières.

Dans le cas du Togo, et il est urgent de le rappeler, le changement intègre parfaitement la justice du Grand Pardon. Le changement au Togo demeure un accommodement politique raisonnable à édifier par les Togolaises et les Togolais, une garantie du vivre-ensemble malgré toutes les fractures douloureuses, les isolements et les solitudes.

Une fois, encore, avant toutes les effervescences électorales prochaines, ayons la lucidité de préciser ce cadre général dans lequel tous les ayants cause à la soif du changement républicain perçoivent ce changement et son horizon rédempteur pour tous les citoyens du Togo, sans exception, sans discrimination. C’est probablement à ce prix que le changement n’échappera pas au Togo qui saura ainsi mettre son passé au service de son avenir.

Togo 2020, ce n’est rien d’autre que l’audace du changement salutaire et infalsifiable qui commencera par nous-mêmes et aboutira à nous-mêmes… Dès lors, la compétence du Grand Pardon est l’éthique du changement au Togo… D’ores et déjà, assumons un autre Togo… Tenons-y… Tenons bon…


PSA
Québec, Canada
[17 janvier 2020]


Horizon


Rédigé par PSA le 17/01/2020 à 00:10



Sylvanus Olympio, c’est un Héritage et un Avenir… Avec le temps, malgré le temps, l’espoir ne s’est pas détaché de nous. Rien ne s’en est allé avec le temps, puisque tout s’est transformé en un fertilisant naturel de vigueur et de vaillance pour le retour à la République au Togo.


Le Modèle Togolais…



Sylvanus Olympio, c’est un Héritage et un Avenir… Avec le temps, malgré le temps, l’espoir ne s’est pas détaché de nous. Rien ne s’en est allé avec le temps, puisque tout s’est transformé en un fertilisant naturel de vigueur et de vaillance pour le retour à la République au Togo.

Ce jour d’anniversaire de la brutale disparition de Sylvanus E. K. Olympio, à l’ombre et au souvenir mythique duquel, vivent et croissent les Togolaises et les Togolais, tous, persuadés de reproduire une rigueur, une flexibilité, un souci de l’État et de l’autre aussi réel que consistant. Il ne peut en être autrement : l’imposture n’a jamais chassé le rêve d’une Nation…

La Nation, bâtir la Nation togolaise et en faire la référence africaine en termes de gouvernance, de citoyenneté et de développement était véritablement le modèle d’indépendance et d’ouverture au monde mis en chantier par le premier, et le seul président démocratiquement élu jusqu’à ce jour au Togo. Une si glorieuse épopée ne saurait se dissiper dans la léthargie ambiante…


Le Togo promis…

À cet idéal, au renouvellement de cet idéal, à toutes ces vertus républicaines du choix de dirigeant légitime et doté d’une capacité d’abandon de soi au profit de son Peuple pour en faire une Nation, du Nord au Sud et partout au Togo, nous sommes restés assidus. Cette capacité d’élever et de construire le Togo sur la compétence de ses femmes et de ses hommes en toute primauté des habiletés des uns et des autres ; cette autre capacité d’illuminer et d’enchanter le quotidien en partageant espoir avec tous les Togolais ; cette somme de générosité, individuelle et collective, qui fait la grandeur et la fierté génératrices du progrès partagé et du durable développement, c’est tout cela qui nourrit notre conviction profonde qu’un autre Togo est possible. Le Togo, le Togo meilleur, ne peut fatiguer les Togolais…


Le modèle togolais existe bel et bien. Le modèle togolais est loin de la violence institutionnalisée depuis le 13 janvier 1963 jusqu’à ce jour, au Togo, comme mode d’exercice et de conservation du pouvoir. Le modèle togolais est très loin de la prédation généralisée et de l’inaptitude déployée avec de si divers fards et maquillages. Le modèle togolais existe, et il survit gaillardement avec la persistance et la soif de Dignité qui toujours s’exprime dans la quête du changement politique républicain, dans la réclame de l’alternance, dans le rejet de l’imposture, dans la conviction inébranlable que "demain le Togo" sera, et ce demain commence aujourd’hui…

Sylvanus Olympio n’est pas assassiné… À même le sol d’une rue devenue banale à Lomé, la capitale togolaise, un lieu resté ordinaire, oublié, sans stèle ni identification 57 ans durant, Sylvanus Olympio s’était vidé de son sang pour ensemencer tout le Togo, le Togo commun à chaque Togolais… Sylvanus Olympio ne peut que vivre et respirer dans chaque Togolaise et par chaque Togolais…

Il ne peut en être autrement : Sylvanus Olympio est dans le Togo d’aujourd’hui ; il est également dans le Togo de demain et de toujours… Sylvanus Olympio est dans le Togo promis : Que viennent les tyrans, ton cœur soupire vers la Liberté… Togo Debout… Togo debout pour 2020… Tenons bon…


PSA
[13 janvier 2020]


Silence


Rédigé par PSA le 13/01/2020 à 22:38



1 ... « 3 4 5 6 7 8 9 » ... 673