Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Pour la rédemption du pécheur: Aux Actes Citoyens!
Pour la rédemption du pécheur: Aux Actes Citoyens!

La foi n’est pas seulement quelque chose à avoir, c’est quelque chose à faire (Faith is not just something you have, it’s something you do). Oui, faire la foi ! Il fallait bien y penser. Acter la foi et cesser la condamnation.

Voilà ce qu’il a sorti pour faire taire les tenants de la thèse, que les personnes atteintes du sida ont bien trouvé ce qu’elles cherchaient, en n’ayant pas pris des précautions face à la maladie. Cette idée est malheureusement répandue dans une certaine droite religieuse aux États unis particulièrement, mais aussi en France et bien d’autres endroits. L’argument de choix est de faire le détour par le refus de l’avortement et même celui de l’usage du condom. Ces moyens ultimes et préventifs demeurent dans le coffre à outils des nombreuses mesures mises en œuvre dans le traitement contre la pandémie. Dans ces conditions, un bon ministère religieux, doit plutôt favoriser l’abstinence sexuelle, au point de se désolidariser de toute autre pratique qui irait à l’encontre des préceptes religieux. C’est la thèse des ultra conservateurs.

Non ! dit Barack Obama. Lorsque vous aurez regardé de près les ravages de cette maladie partout dans le monde, particulièrement en Asie et en Afrique, vous ne pouvez accepter que seulement après une erreur –si erreur il y avait, une personne soit condamnée à rien d’autre que la peine capitale. Et des mots pour soutenir cette argumentation, Barack Obama en avait. Suffisamment pour faire taire la controverse contre le pasteur Rick Warren de Santa Ana Mountains le long de la côte californienne du sud.

Faudra-t-il le rappeler ? La droite religieuse est devenue très active et vindicative aux États Unis depuis une vingtaine d’années. C’est sur ce fond extrême qu’a pu émerger les dernières victoires républicaines dont certains sont devenus des adeptes radicaux. En étiquetant un pasteur de grand succès comme Rick Warren (son livre The Purpose Driven Life est un grand succès de librairie), l’intention de l’isoler ou de le ramener de force dans la propagande religico-republicaine était clairement affichée. Mais c’était sans compter avec l’indépendance du pasteur Warren qui en aucun moment, ne désire lier Religion à un Parti politique particulier, comme est devenue la tendance aux États unis.

Il y a huit jours, le 1er décembre 2006, Journée mondiale contre le Sida, devant une assemblée de fidèles et de curieux –comme ses passages savent en déplacer, partout aux Etats Unis, le fascinant Barack Obama est rentré dans le sujet avec un des discours les plus remarquables. Et il sait toujours en prononcer. L’argumentaire était solide et pas démagogique. Le verbe au-delà de toute espérance. L’ovation au rendez-vous. La critique élogieuse et sacralisante : la politique américaine vient de prendre un tournant important… diront certains.

Souhaitons-le alors ! Souhaitons vivement que tout ce charisme mis au service du bon sens puisse aider à faire tomber les préjugés envers les malades, partout, et pas seulement aux États unis. Pendant qu’on y est, souhaitons également que le vent Obama qui, cette fois-ci vient du Nord et rappelle souvent celui de Martin Luther King qui venait du Sud, que ce vent puisse porter sa brise rafraîchissante sur cette Amérique qui en a bien besoin. Souhaitons encore que la Foi soit faite, pas seulement dite et proclamée du haut des chaires. Des paroles de foi passons aux actes de foi, nous enseigne désormais Barack Obama. Le SIDA ne nous appellerait pas seulement au régulier test de sang, mais au test d’action : il appelle à tester notre capacité d’agir et notre humanisme.

C’et un bijou de message à partager !


Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 08/12/2006 à 11:22