Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est essayiste, partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Il vient de nous quitter « Monsieur » Parizeau, en homme intègre, engagé et digne. C’est aussi en homme d’État doué d’une intelligence pratique et éblouissante qu'il met tout le Québec en deuil. Fondant souvent en rires pour éviter d’embarrasser l’autre, Jacques Parizeau est aussi et avant tout un enseignant respectueux, audacieux et volontariste.


Homme d’État et de compétence... Jacques Parizeau
Il vient de nous quitter « Monsieur » Parizeau, en homme intègre, engagé et digne. C’est aussi en homme d’État doué d’une intelligence pratique et éblouissante qu'il met tout le Québec en deuil. Fondant souvent en rires pour éviter d’embarrasser l’autre, Jacques Parizeau est aussi et avant tout un enseignant respectueux, audacieux et volontariste.

C’est l’une de mes références personnelles en termes d’engagement politique : le don de soi et le sens du devoir. J’arrivais aux HEC lorsqu’il en partait pour diriger son parti. Par la suite, j’ai eu l’occasion de le voir en conférence aux HEC. Sa bourde du jour du référendum québécois de 1995 m’a surtout prouvé qu’il restait malgré tout un humain, capable de grandes choses souvent, mais aussi un être porteur d’erreurs instructives : son « l’argent et le vote ethnique » explicatif de l’échec du OUI à l’indépendance du Québec, m’a enseigné que jamais, en démocratie, l’on ne doit questionner le vote des citoyens.

L’homme demeure néanmoins exemplaire, ouvert sur le monde et grand consommateur d’idées nouvelles venant particulièrement de plus jeunes que lui. C’est bien pourquoi les audacieux bâtisseurs, ces géants politiques, ne meurent jamais. Admirable mission accomplie à Jacques Parizeau. Chapeau bas!

Aha! J’allais oublier. Ancien ministre des finances lui-même M. Parizeau, devenu Premier ministre, son ministre des finances et ancien président de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, M. Jean Campeau, fut mon parrain de MBA aux côtés de James Onobiono (Cameroun) et Maryse Aulagnon (France)… Souvenir, souvenirs… Merci Monsieur Parizeau!

Silence


Rédigé par psa le 03/06/2015 à 03:41