Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Geneviève Caplet, Accroupie
Geneviève Caplet, Accroupie

« Mais cette fois, l’étincelle sociale a fait sauter le baril de poudre politique. Car s’il est possible, un temps, de supporter la misère, cela devient plus difficile lorsque la caste des dirigeants repus annonce qu’elle se maintiendra au pouvoir pour toujours, et par tous les moyens. Aussi ne faut-il pas s’étonner que quelques semaines après l’annonce par Paul Biya lui-même, de son intention de modifier l’article de la Constitution camerounaise qui lui interdit de se représenter aux prochaines élections présidentielles en 2011, la situation dérape. Telle est la clef de la crise camerounaise actuelle. Loin de se limiter, comme certains le prétendent, à une grève de taximen qui aurait mal tourné ou aux difficultés passagères liées à la « vie chère », il s’agit en fait d’une profonde crise politique. (…) Vingt-cinq ans après l’accession au pouvoir du « Père de la Nation » et quinze ans après les « villes mortes », les Camerounais réclament donc à nouveau, et bruyamment, le départ de Biya, héros de leurs cauchemars depuis bien trop longtemps. (…) Mais Paul Biya, sûr de son fait, certain de gagner toujours les élections truquées et soutenu depuis toujours par ses parrains parisiens (il a officiellement annoncé, début janvier, la visite prochaine de Nicolas Sarkozy au Cameroun…), persiste et signe. Au terme de trois jours d’affrontements sanglants dans les principales villes de la partie sud du pays, il peut donc s’inventer un vaste complot, ourdi par de mystérieux « apprentis sorciers », et promettre à ceux qui en douteraient que « force restera à la loi » du plus fort. Le ton est donc donné pour les prochains jours : feu à volonté. »

Moussa Ka, Bakchich Info


Mot à Maux


Rédigé par psa le 01/03/2008 à 05:07
Tags : biya cameroun politique Notez