Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Maudit Paparazzi... des privilégiés du droit à l'interposition!
Maudit Paparazzi... des privilégiés du droit à l'interposition!
Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, l’horreur se lisait dans tous les regards ; chacun semblait avoir été touché dans son être, même les pays d’Amérique du sud, relativement épargnés: autant de victimes civiles que militaires interrogeait toutes les consciences. La fin dramatique de cette guerre par l’usage de l’armement nucléaire consolidait surtout la nécessité de la protection des populations civiles. Quoique née plus d’un siècle plutôt, La Convention de Genève se retrouva dans une posture encore plus internationale et vit sa portée renforcée, avec un leadership déterminant du Comité International de la Croix Rouge (CICR). Ce 12 août 2009, cette mère des grandes conventions modernes fête ses 60 ans, rajeunie souvent, il est vrai, par quelques accords postérieurs, des cures de jouvence constantes et nécessaires. Mais alors, où en sommes-nous ? Le droit humanitaire qui se trouve être consolidé par La Convention de Genève s’en trouve-t-il renforcé comme prévu par ses pères fondateurs? La force du droit prévaut-il toujours sur le droit de la force ? L’arbitraire a-t-il disparu des rapports internationaux ? Le droit à l’ingérence doit-il toujours prévaloir au nom de la solidarité internationale ? Quelles sont les limites de cette compétence universelle que certains pays se sont donnée et exercent, surtout lorsque cela les arrange ? Nous en sommes encore à des questions plutôt qu'à des réponses… C’est peut-être cela qui fait la force du droit constant à la dignité humaine ; le seul droit qu’il tarde de créer face aux intérêts des États et de certains privilégiés de notre temps.

Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 09/08/2009 à 21:09