Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Le 1er août 1960, à zéro heure devant le Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, en présence d’une foule immense, joyeuse et enthousiaste, Hubert Maga 1er ministre proclame solennellement l’indépendance du Dahomey. Le nouvel emblème national Vert Jaune Rouge est hissé au mât sous les ovations d’une population en délire venue des quatre coins du pays. 101 coups de canon tonnent. Comme l’exprime si bien le titre de l’hymne national écrit par le Père Gilbert Jean Dagnon, une « Aube Nouvelle » commence. L’heure de la responsabilité a sonné pour tous les citoyens à quelque niveau de l’échelle sociale qu’ils sont. Depuis, 50 ans, soit un demi-siècle, sont passés avec de nombreuses péripéties. Radioscopie de ces dates, 50 au total rassemblées pour la circonstance par Ephrem Quenum, avec un recul par rapport à la période récente. Ces dates marquent des événements majeurs qui ont jalonné la marche du peuple vers la prospérité. En rappel, nous faisons un ajouts de la liste des différents présidents du Bénin, toute appelation confondue; ce qui n'a pas empêché le Bénin d'être un modèle de démocratie dans l'espace francophone africain. Bonne fête Bénin !


Armand Pascal Aniambossou, Et quand le peuple se lèvera
Armand Pascal Aniambossou, Et quand le peuple se lèvera




1 1er août 1960 : proclamation de l’indépendance du Dahomey.
2 22 septembre 1960 : admission du Dahomey aux Nations Unies.
3 26 novembre 1960 : Adoption par référendum de la 1ère constitution.
4 11 décembre 1960 : Hubert Maga est élu 1er président de la République – élection de la 1ère Assemblée nationale législative.
5 28 octobre 1963 : Chute du régime de Hubert Maga et fin de la 1ère République. Le pouvoir est exercé par le colonel Christophe Soglo.
6 19 janvier 1964 : Sourou Migan-Apithy et Justin Ahomadégbé sont élus Président de la République et Vice-président.
7 22 décembre 1965 : chute de la 2e République : le général Christophe Soglo, chef d’État-major des Forces armées dahoméennes prend le pouvoir.
8 17 décembre 1967 : les jeunes cadres de l’armée renversent le gouvernement du général Soglo. La direction du pays est assurée par le lieutenant-colonel Alphonse Alley.
9 17 juillet 1968 : Suite à l’annulation du résultat des élections présidentielles de mai 1968, le Dr Emile Derlin Zinsou, désigné par les militaires est investi Président de la République.
10 10 décembre 1968 : Chute du gouvernement du Président Zinsou, victime du coup d’état du Colonel Maurice Kouandété.
11 12 décembre 1969 : un Directoire Militaire comprenant les lieutenants- colonels Paul Emile de Souza, Benoît Sinzogan et Maurice Kouandété dirige le pays.
12 3 avril 1970 : Annulation des élections législatives et présidentielles pour cause d’irrégularités. Le Directoire appelle la classe politique et leurs 4 leaders à former un gouvernement d’union nationale. Le Dr Emile Derlin Zinsou refuse la proposition ; Maga, Apithy, Ahomadégbé l’acceptent.
13 7 mai 1970 : Investiture du Conseil présidentiel composé des trois leaders. Hubert Maga est le 1er à occuper le poste de Président du Conseil présidentiel, chef de l’Etat, chef de gouvernement.
14 7 mai 1972 : Début du mandat de Justin Ahomadégbé Tomètin à la tête du Conseil présidentiel.
15 26 octobre 1972 : Fin du régime du Conseil présidentiel; proclamation de la Révolution par le chef de bataillon Mathieu Kérékou.
16 30 novembre 1972 : Publication du Discours Programme de Politique Nouvelle d’Indépendance Nationale.
17 30 novembre 1974 : Adoption du Socialisme Scientifique comme voie de développement basée sur le marxisme-léninisme.
18 30 novembre 1975 : le Dahomey change de nom et devient République Populaire du Bénin. Le nouveau drapeau est le vert frappé dans l’angle supérieur gauche d’une étoile rouge à cinq branches – Création du Parti de la Révolution Populaire du Bénin. Désormais la fête nationale est fixée au 30 novembre, appelée les Trois Glorieuses, à savoir 30 novembre 1972, 30 novembre 1974, 30 novembre 1975.
19 16 janvier 1977 : Échec de l’agression militaire contre le Bénin.
20 29 juin 1977 : Mgr Bernardin Gantin créé Cardinal par le Pape Paul VI.
21 30 décembre 1978 : Démarrage des émissions de la télévision.
22 4 février 1980 : Installation de l’Assemblée nationale révolutionnaire. Ignace Adjo Boco élu président du Comité permanent.
23 17 février 1982 : Première visite du Pape Jean-Paul II au Bénin.
24 15 au 17 janvier 1983: Visite de François Mitterrand, président de la République française.
25 7 décembre 1989 : Abandon de l’idéologie marxiste-léniniste.
26 19 février 1990 : Ouverture de la Conférence nationale des forces vives ; Mgr Isidore de Souza est élu président.
27 27 février 1990 : Nicéphore Soglo élu 1er ministre du gouvernement de transition par la Conférence.
28 28 février 1990 : Clôture de la Conférence. Le président Mathieu Kérékou prend l’engagement à faire mettre en œuvre de manière réaliste toutes les décisions issues des travaux. La période du renouveau démocratique est née.
29 1er mars 1990 : La RPB devient la RB ; à nouveau le drapeau national est vert, jaune, rouge.
30 27 mars 1990 : Investiture de Nicéphore Soglo comme 1er ministre par le Haut Conseil de la République (Hcr) ; formation du gouvernement de transition.
31 2 décembre 1990 : adoption par référendum du projet de constitution qui
instaure un régime présidentiel et le multipartisme intégral.
32 11 décembre 1990 : Promulgation de la nouvelle constitution par le Président de la République.
33 17 février 1991 : Organisation des premières élections législatives du renouveau démocratique ; 23 partis politiques participent au scrutin pour les 64 sièges à l’Assemblée nationale.
34 10 mars 1991 : 1er tour des premières présidentielles du renouveau démocratique.
35 24 mars 1991 : 2nd tour entre M. Kérékou et N. Soglo ; ce dernier remporte le scrutin avec 67,5% M. Kérékou obtient 32,5%.
36 4 avril 1991 : investiture de Nicéphore Soglo, 1er président de l’ère du renouveau démocratique – formation du gouvernement provisoire.
37 7 avril 1991 : Installation de l’Assemblée nationale.
38 29 juillet 1991 : formation du 1er gouvernement de Nicéphore Soglo.
39 3 au 5 février 1993 : 2e visite de Jean-Paul II. Le Pape rencontre les dignitaires de l’islam à Parakou et les adeptes du culte vodoun à Cotonou.
40 7 juin 1993 : Installation de la première Cour Constitutionnelle.
41 28 mars 1995 : 2e élections législatives.
42 1er décembre 1995 : Visite officielle au Bénin du président français Jacques Chirac.
43 Du 2 au 4 décembre 1995: VIe Conférence des chefs d’État et de gouvernement ayant le Français en partage.
44 3 et 18 mars 1996 : 1er et 2e tour des présidentielles : Mathieu Kérékou remporte le scrutin avec 52,49% contre 47,51% pour Nicéphore Soglo.
45 8 avril 1996 : Formation du 1er gouvernement Kérékou avec 18 membres ; Me Adrien Houngbédji est nommé 1er ministre.
46 8 mai 1998 : Démission de Me Adrien Houngbédji du poste de 1er ministre et des trois ministres membres de son parti, le Prd.
47 13 mars 1999 : Décès de Mgr Isidore de Souza, archevêque de Cotonou, ancien président de la Conférence nationale, ancien président du Hcr.
48 8 mai 2000 : Décès de Hubert Maga, 1er président du Dahomey indépendant.
49 6 avril 2006 : Investiture à Porto-Novo du Dr Boni Yayi, 3e président de l’ère du renouveau démocratique.
50 22 mai 2008 : Obsèques du Cardinal Bernardin Gantin à Cotonou. Le gouvernement béninois décide de donner son nom à l’aéroport international de Cadjèhoun.



Les 50 dates du cinquantenaire du Bénin
Les différents chefs d'État du Bénin (ex-Dahomey)

Les chefs d’État (président, vice-président, chef de directoire, etc.) du Bénin, ex Dahomey, depuis les cinquante ans d’indépendance (1er aout 1960- 1er aout 2010) sont respectivement ans l’ordre de leur première apparition dans l’une de ces responsabilités au Bénin, étant entendu que certains étaient revenus deux fois (Hubert Maga, Christophe Soglo, Justin Ahomadégbé Tomètin, Maurice Kouandété, Mathieu Kérékou):

1. Hubert Maga
2. Chistophe Soglo
3. Sourou Migan-Apithy
4. Justin Ahomadégbé Tomètin
5. Alphonse Alley
6. Émile-Derlin Zinsou
7. Maurice Kouandété
8. Paul Émile de Souza
9. Benoît Sinzogan
10. Mathieu Kérékou
11. Nicéphore Soglo
12. Yayi Boni.

Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 01/08/2010 à 10:11