Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




L’admiration de sa mère pour Ronald Reagan a décidé de son nom.Mais il n’est pas devenu politicien, il est devenu footballeur. Entretien avant le match de Ligue des champions.


Alvaro
Alvaro
Le rendez-vous a lieu à Valdebebas, le centre d’entraînement du Real Madrid. On est vendredi 14 août, et le coach Manuel Pellegrini a terminé l’entraînement vers 12 h 15. Une heure plus tard, il n’y a plus trace du moindre joueur dans les parages, excepté Xabi Alonso qui donne une conférence de presse car le lendemain à Saint-Sébastien, son lieu d’origine personnel et footballistique, il fera ses débuts sous le maillot du Real Madrid en Espagne.
Et pourtant si, un joueur est encore là qui s’adonne à l’une de ses passions coutumières: la musculation. Il adore sculpter son corps herculéen et il s’acharne autant qu’il peut dans la salle des haltères comme sur la table du physiothérapeute. Il ne tolère aucune défaillance physique et il aime – de façon obsessionnelle, selon son entourage – que toute la mécanique soit parfaitement réglée.
Aujourd’hui, les vestiaires de football ressemblent à des loges. Le chef de presse connaît déjà ses habitudes, aussi informe-t-il aimablement le rédacteur et le photographe que le jeune homme ne sera pas prêt avant une demi-heure. Aux alentours de 14 h 15, le footballeur le plus connu de la planète, malgré les récents défilés de Beckham sur les podiums de Los Angeles, émerge de l’ascenseur d’une zone VIP de Valdebebas. En se dirigeant à la rencontre des journalistes, la nouvelle superstar du Real Madrid se voit du coin de l’œil sur l’écran géant d’une télévision qui ne diffuse que la chaîne du club. A ce moment-là passe un reportage qui lui est consacré à l’occasion d’un voyage de bienfaisance au cœur de l’Afrique.
«Je n’ai pas cet enregistrement», dit-il au chef de presse en affichant un sourire très naturel et en serrant la main des journalistes d’une poigne très ferme. Ses yeux pétillants observent la scène qui l’entoure avec la même célérité que ses pieds se déplacent sur la pelouse. Dans le face-à-ace, «CR9» ne dégage aucune artificialité. Il se montre cordial à tout moment, et très sûr de lui. Rien ne laisse penser qu’il s’agisse pour lui d’une simple formalité, d’une quelconque nuisance médiatique. A 24 ans, il maîtrise la situation. Il est content de lui, cela ne fait aucun doute. Il a de quoi: il a quitté le nid à 11 ans et, depuis, les défis se sont succédé. Il les a tous relevés, et aujourd’hui il triomphe.//// José Sámano, Le Temps


Ad Valorem


Rédigé par psa le 15/09/2009 à 01:20