Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




La lutte continue à la Stefan de Lay
La lutte continue à la Stefan de Lay
Pendant ces derniers jours, je me suis senti hésitant vis-à-vis de notre ami Barack Obama. Ses propos d’aller combattre le terrorisme au Pakistan m’ont beaucoup perturbés. Je crois que beaucoup de gens, comme moi, admirent aussi son engagement anti guerre en Irak, en plus de son leadership indéniable. Pourquoi donc retirer les troupes américaines de l’Irak et partir en guerre totale au Pakistan? La question a trotté longtemps dans ma tête jusqu’à ce que, cette nuit, j’aille chercher réponse sur le site barackobama.com. J’en sors relativement satisfait. D’abord ma question était un peu courte, car l’idée évoquée par le Sénateur Obama est plus large et substantielle. Sans que mes capacités en anglais ne soit excellentes, voici ma traduction de ce que notre ami Barack a déclaré et fait écrire sur son site; il se doutait bien que la chose puisse laisser certains de ses appuis perplexes. Ainsi, selon Barack Obama : « Le prochain président américain doit s’engager à retirer nos troupes de l’Irak pour lutter effectivement contre les terroristes. Nous devons renforcer notre mission en Afghanistan avec des troupes additionnelles. Nous devons faire pression sur le Pakistan et le président Musharraf pour fermer les camps d’entrainement terroristes et empêcher les Taliban d’utiliser le Pakistan comme un paisible refuge. Si Musharraf agit, nous serons à ses côtés. Mais si le Pakistan ne fait rien contre Ossama Ben Laden et les terroristes qui ont tué 3000 Américains, nous le ferons. » Je comprends mieux les velléités guerrières récentes de Barack Obama. Je comprends aussi que tout prétendant à la Maison Blanche et Commandant en chef des armées puisse montrer un peu clairement ses muscles. Raisonnablement, j’espère que Barack est bien dans la course. Il est vrai aussi qu’Hillary Clinton n’arrête pas de dominer dans les sondages sur Barack Obama. Mais je crois toujours en ce dernier et rien n’est gagné dans cette course. N’oublions pas que les premiers peuvent bien être les derniers dans cette longue marche à mille obstacles que sont devenues les élections primaires démocrates.


Horizon


Rédigé par psa le 06/08/2007 à 00:02