Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




La fin d’une idylle: Il ne pouvait s'en cacher
La fin d’une idylle: Il ne pouvait s'en cacher
« On ne choisit pas. On fait, avec les bons, comme avec les moins recommandables. Faire le tri, ce serait faire acte d'ingérence, ce qui serait perçu par les mêmes belles âmes, comme un comportement néo-colonialiste. (…) On peut également vouloir conserver à la France sa part de grandeur et ses chances de développement dans le cadre des échanges mondiaux. Pourquoi veut-on perpétuellement accumuler les handicaps ? Pourquoi laisser à d'autres des parts de marché dont la perte nous rapetisse, et, du même coup, nous fait perdre notre influence dans le monde ? »
Jean Levallois, La Presse de la Manche

« C'est donc une époque qui s'achève, celle du règne sans partage de la France sur son pré carré. (…) La France tient toujours les cordons de la bourse en Afrique francophone, mais sans contreparties politiques, l'aide étant devenue essentiellement multilatérale. L'irruption d'une Chine avide de pétrole et de matières premières témoigne de la perte d'influence française qui, pour continuer à peser, est obligée, désormais, de s'en remettre à la mutualisation des moyens qu'autorise l'Union européenne. Ainsi n'est-il pas indifférent que la chancelière A. Merkel soit présente. »
Alexandre Morel, La Montagne




Horizon


Rédigé par psa le 16/02/2007 à 05:49