Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Dumitru Peicev, Nu en Nature
Dumitru Peicev, Nu en Nature
Les questions ethniques demeurent des sujets d’actualité pour les sociétés modernes. Elles ne sont pas exclusives à l’Afrique, quoique leurs manifestations dans les sociétés africaines prennent souvent des tournures dramatiques et incontrôlables. C’est le cas de ce que nous vivons avec le Kenya. La situation semble y dégénérer, malgré le déploiement des bonnes volontés de stature internationale décidées à y ramener le calme, et permettre des négociations acceptables entre le parti présidentiel et l’opposition. Plus que préoccupante encore lorsqu’on observe l’assassinat successif des deux députés de l’opposition. Une opposition qui avait remporté, par une courte majorité, la présidence de l’Assemblée nationale du pays, quelques jours après les élections contestées. Voilà que cette majorité parlementaire qui affaiblissait l’exécutif kenyan, le président Mwai Kibaki notamment, au profit de l’opposant Raila Odinga, fond littéralement sous le coup d’une violence bien dirigée. Melitus Mugabe Were lundi dernier et David Kimutai Too aujourd’hui jeudi : deux députés de l’opposition assassinés et, du coup, au moyen de la terreur, un sanglant équilibre politique s’installe. En réalité, le président Kibaki vient d’inaugurer une violence politique d’un genre nouveau que je n’ose pas qualifier. Il y a trente ans exactement, j’avais eu le plaisir de déambuler dans les rues de Nairobi, visiter des parcs nationaux en y voyant la première fois de ma vie une lionne à l’affût et plusieurs autres animaux dans leurs milieux naturels, connaissant pas cette occasion quelques mots du Swahili et plusieurs autres souvenirs agréables. Ce périple personnel n’occulte pas la réalité ethnique de ce merveilleux Kenya dont les séquelles datent bien des espoirs déçus des premières années d’indépendance, particulièrement l’ère d’après le charismatique président Jomo Kenyatta. Toutes ces insuffisances d’intégration sociale que la relative quiétude économique n’a pas aidé à dissiper dévoilent aujourd’hui des stigmates longtemps ensevelis. La cupidité humaine face au pouvoir a fait le reste : un tableau honteux à grandeur nature!

Silence


Rédigé par psa le 31/01/2008 à 14:46
Tags : kenya politique Notez