Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Qui sonnera chez les Clinton ?
Tout est en place pour ressouder le parti démocrate après cette course folle à l’investiture. Et c’est le rôle des Super Délégués. C’est ce que New York Times nous apprend aujourd’hui à travers cette caricature. En attendant, RealClearPolitics confirme l’avance de Barack Obama sur Hillary Clinton, avec les Super Délégués (1374 contre 1275) ou sans leur soutien (1193 contre 1034). En dehors de cet épisode humoristico-tragique, la chose n’est pas du tout drôle du côté de Hill et Bill Clinton. Seulement ces dernières vingt quatre heures, plusieurs analystes politiques des plus respectés aux Etats-Unis, dont Frank Rich (L'audace du désespoir dans le New York Times), Jonathan Alther du Newsweek (« Hillary doit abandonner la course maintenant » à paraitre) et surtout le réputé journaliste Robert Novak sont tout arrivés à la conclusion que dame Hillary n’est plus dans la course. On dirait même que pour fêter ses propres 77 ans, Robert Novak s’est fait un réel plaisir malin, en arrêtant le respirateur artificiel de la malheureuse Hillary : « Avant même que le sénateur Barack Obama ait remporté sa neuvième victoire consécutive contre le sénateur Hillary Clinton, mardi dernier, dans le Wisconsin, les vieux sages à la tête du Parti démocrate ont posé cette question: Qui va lui dire que c'est fini, qu'elle ne peut pas gagner la nomination présidentielle et plus vite elle quitte la course et plus cela va améliorer les chances de vaincre le sénateur John McCain en novembre? » Qui sonnera donc chez les Clinton, avec courage, pour leur dire de renoncer à l’ambition d’Hillary de diriger les Etats-Unis ? D’après Bob Novak, Ted Kennedy aurait pu jouer ce rôle s’il n’avait pas déjà donné son soutien à Barack… La question demeure donc entière dans la famille des démocrates. Pour combien de temps encore ? Je ne le sais pas.


Silence


Rédigé par psa le 25/02/2008 à 14:58
Notez