Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Indice de Gouvernance Africaine 2009
Avec une régularité moyenne de 2 ans, l’IGA, Indice de la gouvernance africaine (Index of African Governance : IAG) vient de livrer son palmarès. En réalité, c’est un bulletin de note sur la gestion des États africains commencé par la Fondation Mo Ibrahim et pris en charge totalement par l’Université Harvard (École d’administration publique John F. Kennedy). Son véritable initiateur, le professeur Robert I. Rotberg qui dirige le programme Intrastate Conflict et est président de la World Peace Foundation, soutient depuis longtemps qu’en classant les pays africains de manière rigoureuse, chaque État va faire face à ses responsabilités sur sa gestion des biens publics et pourrait avoir tendance à s’améliorer sur tous les plans. Cette idée a fait du chemin et se raffine dans sa mise en œuvre conceptuelle et pratique, notamment dans la flexibilité et la rigueur associées à la collecte des données. Et, celles de 2009 couvre dorénavant tous les États du continent en intégrant les pays de l’Afrique du nord. Avec 5 catégories principales, elles-mêmes divisées en catégories secondaires à leurs tours divisées en plusieurs autres indicateurs, l’IGA se base sur plus d’une cinquantaine d’instruments de mesure : allant de l’existence des conflits armés à l’éducation des filles par rapport aux garçons, en passant par la régularité des élections, la corruption, le respect de la loi, les refugiés politiques, l’indépendance de la justice, l’inflation, l’usage de l’internet, etc. En somme, cette mesure d’évaluation est un effort d’exhaustivité qui tente admirablement de saisir les différents éléments descriptifs des situations complexes des États africains. L’IGA fait aussi la démonstration que l’exercice de son agencement est loin d’être une collection des seuls jugements et opinions des intellectuels et experts de tout genre. L’indice 2009, base 100, se colle sur la réalité de chaque contexte, et donne ici un portrait suffisamment complet de la gouvernance publique des États africains pour être digne de mention, d’analyse et de respect. Depuis 2000, l’Île Maurice occupe la tête du classement des 53 pays africains : il force notre admiration. À ses côtés, ont régulièrement figuré les pays comme Les Seychelles, le Cap Vert et le Botswana. Voici donc le nouvel habit taillé sur mesure aux réalités du seul continent africain. Un tour d’Afrique inédit qui met chacun devant ses responsabilités, les chefs d’État et de gouvernement africains en premier. Consolation : seuls 11 États ont moins de 50%. Mais en règle générale, l’on maitrise peu sa matière, ici la gouvernance, à moins de 60%. Avec cette grille d’évaluation nord-américaine qui s’impose et se justifie de plus en plus quant à la maitrise d’un sujet ou d’une matière, la mention « Peut Mieux Faire » se retrouve sur le bulletin de notes de 30 États sur les 53 de la classe Afrique. En réalité, il faut avoir au minimum 70% pour se voir octroyer un diplome -pas une attestation d'études- d'une grande institution. Avec toutes ces perspectives, regardons les résultats de ce travail d'appréciation de la gestion des États en Afrique.

Indice de Gouvernance Africaine 2009
1 Maurice 85.7
2 Seychelles 79.8
3 Cap Vert 77.4
4 Botswana 72.7
5 Tunisie 71.5
6 Ghana 70.6
7 Algérie 70.2
8 Namibie 69.2
9 Afrique du Sud 68.4
10 Sao Tome ET Principe 68.2
11 Gabon 66.5
12 Maroc 65.9
13 Benin 64.0
14 Malawi 63.3
15 Gambie 62.8
16 Sénégal 62.7
17 Madagascar 62.4
18 Egypte 61.9
19 Burkina Faso 61.6
20 Tanzanie 61.5
21 Libye 61.2
22 Mauritanie 61.0
23 Lesotho 60.0
24 Zambie 59.6
25 Comores 58.7
26 Rwanda 58.6
27 Kenya 58.2
28 Ouganda 57.8
29 Niger 57.8
30 Mali 57.2
31 Mozambique 56.8
32 Djibouti 56.7
33 Cameroun 54.4
34 Togo 52.7
35 Sierra Leone 51.6
36 Guinée-Bissau 51.5
37 Ethiopie 51.1
38 Nigeria 50.3
39 Burundi 50.0
40 Liberia 50.0
41 Guinée Équatoriale 49.5
42 Swaziland 49.4
43 Congo (Brazzaville) 48.7
44 Guinée 47.4
45 Zimbabwe 47.3
46 Angola 45.9
47 Erythrée 44.4
48 Centrafrique, République 43.0
49 Cote d’Ivoire 42.7
50 Congo, Republic Démocratique 37.3
51 Tchad 36.7
52 Soudan 34.8
53 Somalie 16.3


Ad Valorem


Rédigé par psa le 11/10/2009 à 11:11