Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Coup de boule militaire au Togo
Un football pas sportif au Togo à poussé les militaires togolais à l’erreur à ne pas faire : intervenir, manu-militari naturellement, dans le dénouement de la crise qui secoue la Fédération Togolaise de Football (FTF) en encerclant le siège social, en violentant certaines des personnes qui s’y trouvaient, en interrompant le cours normal du championnat, en refusant à l’équipe de la FTF d’exercer ses responsabilités. Il semble que c’est sur ordre des Généraux ?!? Lesquels ? Un Général au Togo pourrait-il-se permettre cette inopportune intervention sans aviser les plus hautes autorités du pays ? C’est tout de même regrettable que les choses en soient arrivées là. Le désordre, depuis le premier jour, s’est déroulé sous le regard impassible de tout le monde. Et les interventions, relativement tardives, n’avaient pas le cran nécessaire pour faire entendre raison aux uns et aux autres. Pour autant, cela ne justifie pas l’intervention de l’armée dans le football togolais, en ce 20 juillet 2007. Les antagonistes, minoritaires et majoritaires, devront finir par s’arranger avec leur trouble.
La journée avait bien commencé : les majoritaires et héritiers de Tata Avlessi ont envoyé une lettre à la CAF avec copie à la FIFA, ont procédé à l’installation de leur président intérimaire M. Louis Lawson-Gallus. Ce sont ces pas qualitatifs qui constituent des « Actes de souveraineté » qui ont magistralement déplu à nos militaires. La suite est aussi prévisible qu’incertaine : la FIFA devrait se désolidariser du geste des militaires qui n’ont aucune autorité formelle sur le football moderne, dans aucun pays, même si certains de leur membre ont déjà dirigé la FTF ces trente dernières années. Stratégiquement, l’équipe de la majorité à la FTF a profité de cette incursion pour démissionner en bloc ; des élections générales devront se poindre à l’horizon. Quand ? Qui ? Comment ? Reste aussi ces pauvres joueurs de l’équipe nationale cadette qui devront quitter le Togo pour l’Allemagne, ce samedi 21 juillet 2007, en route pour la Coupe du monde en Corée le mois prochain.
Le coup de boule militaire satisfait sans aucun doute l’égo de certains adeptes de la méthode forte, muscles et baïonnettes en évidence ; ceux-là et leurs alliés pensent toujours qu’il faut renvoyer dos à dos les deux camps antagonistes pour que les problèmes disparaissent. Erreur ! La logique au Togo est celle de la confrontation suivie de l’humiliation des uns et l’arrogance des autres. Cette logique n’est pas la mienne, et depuis longtemps sur tous les plans, dont le champ politique ; je ne pense pas qu’elle soit efficace. Mais personne ne fera le Togo sans les Togolais, avec leurs points forts et leurs points faibles ; ils en survivront après tout, en apprenant de leurs erreurs nées des situations d’apparent désordre. Ainsi va la marche des peuples, les grandes Histoires comme les toutes petites que nous vivons actuellement. Vivre et laisser vivre les consciences, sans peser trop sur qui que ce soit.


Mot à Maux


Rédigé par psa le 20/07/2007 à 18:08