Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Le seul moyen qui compte, le moyen au-dessus de tous les autres moyens, c'est le moyen humain, en politique surtout... C'est dans cette logique qu'il faut participer aux élections locales.


Wanaka
Wanaka

Le seul moyen qui compte, le moyen au-dessus de tous les autres moyens, c'est le moyen humain, en politique surtout... C'est dans cette logique qu'il faut participer aux élections locales.

Que les gens qui n'ont jamais participé à la logique de la C14, ni à son support quelconque, n'en deviennent pas les stratèges aujourd'hui. Que ces personnes se sentent un peu gênées elles-mêmes, sans que nous n'ayons à le leur rappeler. D'ailleurs ces personnes auraient moindrement su que la C14 n'avait pas boycotté les élections législatives de décembre 2018, et elles s'abstiendraient naturellement d'utiliser le terme "boycott" en se référant aux Législatives en question...

Chaque élection se conçoit d'abord dans les conditions qui l'ont vu naître et elle se développe ensuite dans une vision d'ensemble. Cette logique rend incontournable la participation de la C14 ainsi que celle des forces républicaines aux élections municipales togolaises, si tant est qu'elles se tiennent cette année.

Une telle logique politique rendait aussi incontournable la non-participation aux Législatives du 20-décembre-2018, et la même logique met en perspective les présidentielles de mars-avril 2020 à venir.

Nous avons eu l'occasion d'en dire suffisamment, sous tous les aspects, participer à des débats qui ont été enrichis par de nombreuses personnes, pour passer à autre chose maintenant, notamment la préparation, formelle et informelle, collective et individuelle, partisane et non partisane, des Locales à venir, des Locales à nos portes.

Une chose à la fois. Et, c'est à partir de cette posture politique de participation stratégique aux Locales, et particulièrement à l'observation future des résultats des Locales de 2019, qu'analyse sera faite quant à la nécessité objective d'aborder les inévitables Présidentielles de 2020.

La C14 doit se donner les moyens organisationnels des élections locales, les allocations objectives des municipalités électorales aux partis et personnalités dont elle se compose. Il est bien entendu que des élections locales obéissent à un éventail de paramètres, à chaque fois contextualisés et particularisés. L'existence et la vitalité même de la C14 dépendent de cette agilité ouverte qui soit apte à s'adapter à chacune des situations, à chacun des défis qui sont collectivement les nôtres à tous les tournants de cet itinéraire cahoteux du retour à la République au Togo.

Je souhaite beaucoup que, ENSEMBLE, la C14 et ses partenaires passent à l'action, concrètement, sur la mise en œuvre réussie de tous les enjeux associés aux élections locales. Il y a trop longtemps que nous parlons de ces municipales ; le chat doit sortir du sac, pour que nos verbes se fassent chairs. Il est grand temps...

Merci!

PSA
[16 février 2019]


Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 18/02/2019 à 23:45



Le supplice de la goutte d’eau continue au Togo. À intervalle déterminé et très régulier, le gouvernement sort une initiative de tout genre et de toute fiction : un conseil de ministre délocalisé, une inauguration résiduelle, une lutte sans issue contre la corruption, une grâce présidentielle sélective, etc.


Togo… L’Ovation Tabligbo


Le supplice de la goutte d’eau continue au Togo. À intervalle déterminé et très régulier, le gouvernement sort une initiative de tout genre et de toute fiction : un conseil de ministre délocalisé, une inauguration résiduelle, une lutte sans issue contre la corruption, une grâce présidentielle sélective, etc.

La réalité est tout autre ; c’est l’inconfort des populations togolaises qui se poursuit, leur exaspération face à l’abandon de l’essentiel qui n’est rien d’autre que l’adhésion à l’alternance et à l’expérimentation d’une autre gouvernance.

Lorsqu’un conseil de ministres se tient sous une tente avec toute une élite politique en tenue de ville et non en chemise de pagne africain, on peut raisonnablement dire que la créativité du pouvoir a atteint ses limites au Togo. À Tabligbo, la population n’est pas sortie pour accueillir le pouvoir qui tenait réunion sous tente, juste à côté. Comme elles n’étaient pas sorties, le 20-décembre-2018, les populations de Tabligbo et de ses environs sont restés chez eux. L’ovation Tabligbo a fini par ressembler à une ovation Waterloo, une ovation de boue...

La réalité politique togolaise est celle d’une température élevée au niveau d’une inacceptable fièvre. La vérité est que la dignité de tout un peuple est face à un pouvoir devenu totalement faux et fantasmé, arrogant, insensible, dédaigneux, méprisant, désagréable, approximatif, isolé, etc. Le seul vrai débat qui a lieu actuellement au Togo se retrouve dans le monologue et dans l’isolement des uns et des autres.

Les rares idées salvatrices se répètent. À défaut d’être entendues, ces idées épousent la réalité : le désir sans fin d’un profond changement. Comme avec Thomas Müntzer dans le sud de l’Allemagne de 1524, c’est dans la même Allemagne, celle du nord, à Duisbourg, que la réalité togolaise va être revisitée à travers le Symposium Sylvanus Olympio. C’est le rendez-vous, concret, des Togolaises et des Togolais, les 24-25-26 mai 2019.

L’histoire sans fin d’un monde en quête de mutation, tel que nous l’expose encore Éric Vuillard est en mouvement au Togo et partout, inexorablement. Saturées par un pouvoir qui ne sait quoi faire de son autorité les hommes et les femmes du Togo sont aussi des exaspérés, où qu’ils se retrouvent. Or, les « exaspérés sont ainsi, ils jaillissent un beau jour de la tête des peuples comme les fantômes sortent des murs. » C’est donc avec des têtes qu’il faut arriver au Symposium Sylvanus Olympio qui n’est pas à Tabligbo… Pas cette fois-ci, en tout cas.


PSA

Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 15/02/2019 à 02:00



1 2 3 4 5 » ... 99