Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




L’histoire du Togo est celle d’une minorité clanique qui a toujours confisqué le destin de ses concitoyens, depuis plus d’un demi-siècle...


Principe électoral inévitable
InterTogo valorise la publication des résultats de la présidentielle par bureau de vote et considère la suggestion du gouvernement américain, à travers l’ambassade des États-Unis au Togo, comme un principe électoral inévitable, en vue de la transparence et du compromis : « Une mesure que le gouvernement du Togo pourrait prendre pour accroître la transparence est de publier les résultats bureau de vote par bureau de vote afin d’accroître la confiance de tous en les résultats finaux. »

InterTogo encourage les principaux partenaires bilatéraux traditionnels, dont les pays accueillant des communautés de citoyens de la diaspora togolaise, à adopter le même principe électoral mis en valeur par les États-Unis d’Amérique pour évaluer et valider les résultats de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Il s’agit principalement des pays amis comme l’Allemagne, la Belgique, le Canada, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suisse.

InterTogo réaffirme son attachement au principe universel de transparence, d’équité et de fiabilité granulaire des données ; ce principe doit guider tout processus électoral qui se veut apaisé au Togo. ₪

Horizon


Rédigé par InterTogo le 29/02/2020 à 09:39
Tags : Démocratie Togo Notez



Il est temps de le dire et de le redire à Faure Gnassingbé : l’alternance, c’est maintenant au Togo. Depuis février 2005, au décès de son père Gnassingbé Eyadema, Faure Gnassingbé a pris soin, scrupuleusement, de rater toutes les occasions de réaliser l’alternance pacifique au Togo, et d’accomplir la réconciliation dont le pays a tant besoin…


Constantin Brancusi: La Muse endormie, 1910
Constantin Brancusi: La Muse endormie, 1910



Il le disait si bien, l’intarissable citoyen du monde Victor Hugo : « Après la mitraille, le scrutin » comme arme fatale des imposteurs de tous les pays. Depuis bien longtemps, c’est bien écrit dans le ciel des fâcheux empires. Juste les pieds sur terre, lever la tête et le voir : « Non. En trois lettres. Ce mot dit tout. » Non, c’est un non à l’imposture et à l’invouloir sans fin au Togo. Non, c’est un non à l’abus du Togo. Le Peuple togolais n’a pas voté pour dire qu’il n’existe pas !

Il est temps de le dire et de le redire à Faure Gnassingbé : l’alternance, c’est maintenant au Togo. Depuis février 2005, au décès de son père Gnassingbé Eyadema, Faure Gnassingbé a pris soin, scrupuleusement, de rater toutes les occasions de réaliser l’alternance pacifique au Togo, et d’accomplir la réconciliation dont le pays a tant besoin.

Il est temps de rappeler à Faure Gnassingbé que les femmes et les hommes du Togo lui ont laissé assez de temps et d’opportunités pour faire son devoir, filial et républicain, de racheter la mémoire de son père. La dernière des occasions, quoique forcée, est l’archétype de Parlement en exercice au Togo. Soumis à son seul désir, Faure Gnassingbé n’a fait qu’utiliser la présente Assemblée Nationale pour se convaincre que personne ne peut l’arrêter au Togo, et que le pouvoir il en a besoin pour l’arrogance d’en disposer jusqu’à l’humiliation totale, non pas de ses adversaires politiques, mais de son Peuple.

Il est temps d’interpeller Faure Gnassingbé qu’une fois de plus, le 22 février 2020, il n’a pas été élu ni plébiscité à 72% par les citoyens du Togo, et qu’il fait la honte des Togolais et de sa propre famille, les militaires y compris, en refusant l’évidence des Togolaises et des Togolais de passer leur pays, enfin, sans lui, à la démocratie, à la réconciliation et au développement. La fraude électorale ne peut continuer à prospérer au Togo où tous les observateurs électoraux malveillants aiment converger, se précipiter à chaque élection, pour y faire leur beurre. C’est connu de partout: Faure Gnassingbé, c’est du risible, c’est de la rigolade, c’est de l’argent facile à prendre…


Le coup d’État qui s’habille en scrutin

Effectivement, un Non est bien écrit dans le ciel togolais, et il est tout le contraire d’un plébiscite, tout le contraire d’une présidentielle gagnée. Et, le contraire d’une présidentielle gagnée est un coup d’État, un coup de force :
« Le plébiscite essaye d’opérer un miracle : faire accepter l’Empire à la conscience humaine… C’est étrange un plébiscite. C’est le coup d’État qui se fait morceau de papier. Après la mitraille, le scrutin. Peuple, vote que tu n’existes pas. Et le peuple vote. Et le maître compte les voix. Il en a tout ce qu’il a voulu avoir et il met le peuple dans sa poche. Seulement il ne s’est pas aperçu que ce qu’il croit avoir saisi est insaisissable. Une nation, cela n’abdique pas. Pourquoi ? Parce que cela se renouvelle… Nous disons non. »

Il est temps de signifier à Faure Gnassingbé qu’aucune imposture n’est éternelle. Les peuples sont en colère. Les citoyens sont passés de la simple désobéissance civile à la puissante désobéissance électorale. Au Togo, en France, au Bénin, aux États-Unis, en Allemagne, partout ailleurs les gouvernants sont en difficulté. Aucun de ces dirigeants ne peut raisonnablement assurer sa réélection, encore moins prétendre se faire adouber à 72, 36% de son électorat. Prouvez-le-nous donc, bureau de vote par bureau de vote… Une simple logique républicaine, un inébranlable chêne républicain qui n’a besoin d’aucune disposition légale particulière. Prouvez-nous le plébiscite.

Il est temps de rappeler à Faure Gnassingbé qu’au Togo, un Grand Pardon l’attend toujours, et qu’il est temps qu’il puisse se décider à mériter une si grande et exceptionnelle bonté. Une justice républicaine pour tous, et une particulière attention pour lui et certains de ses proches. Le Togo doit avancer. Car, au Togo aussi, « Chacun de nous contient le chêne République. Chacun de nous contient le chêne Vérité… » Vérité des urnes au Togo. Fini l’imposture Faure… Retournons à la République !


PSA
[28 février 2020]


Silence


Rédigé par PSA le 28/02/2020 à 00:00



1 2 3 4