Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Parfaitement... Le débat sur le franc CFA ne va pas s'éteindre parce que le président Ouattara le demande. Tout ce qu'il peut faire, et il l'a déjà fait, c'est de contraindre certains esprits faibles de compétence limitée comme Faure Gnassingbé et Michaëlle Jean à mettre dehors, qui du gouvernement togolais qui de l'OIF, une valeur aussi sûre comme Kako Nubukpo.


La Joconde Noire
La Joconde Noire
Parfaitement... Le débat sur le franc CFA ne va pas s'éteindre parce que le président Ouattara le demande. Tout ce qu'il peut faire, et il l'a déjà fait, c'est de contraindre certains esprits faibles de compétence limitée comme Faure Gnassingbé et Michaëlle Jean à mettre dehors, qui du gouvernement togolais qui de l'OIF, une valeur aussi sûre comme Kako Nubukpo.

Les arguments ici alignés par SAZ sont convaincants. Bien que n'étant pas économiste, le simple bon sens a permis à SAZ de poser des questions pertinentes alors que l'ancien directeur adjoint du FMI que fut Alassane Ouattara soit resté incapable d'aligner et de polir un argumentaire digne d'un initié de la chose économico-monétaire.

Avouons que faire injonction aux gens en leur demandant silence est loin de convaincre qui que ce soit sur la pertinence et la pérennité du Franc CFA dans les pays concernés et au-delà. Le débat doit se poursuivre. Et pour un chef d'État dont cette semaine même nous avons découvert, ahuris, sa capacité de mentir, il serait temps que le président Ouattara se calme un peu et surtout qu'il nous dise la fonction principale d'une monnaie pour des pays en développement comme les nôtres appartenant à la zone CFA.

Lorsque ces pays, à leur indépendance, furent du même niveau que d'autres comme la Corée du Sud, par exemple, et n'arrivent pas à sortir de leur état végétatif soixante années plus tard, il faut bien se rendre à l'évidence que nous sommes en retard. La monnaie, fort probablement, les rapports d'asservissement divers, l'incompétence sans doute, tout cela participe de ce retard honteux et démobilisateur d'une certaine jeunesse africaine. La solidité ou la prétendue invariabilité n'est aucunement la fonction première d'une monnaie, bien le contraire...

Le glas sonne pour le franc CFA, partout chez les Africains. Il est trop tard de demander pour qui sonne ce glas nous a appris Ernest Hemingway. Bien souvent, il est trop tard lorsque sonne un glas. Il en est de même pour le franc CFA.

Merci!

PSA
[16 février 2019]


Horizon


Rédigé par psa le 19/02/2019 à 00:00