Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




L’Internationale Tunisienne : Hier encore ils étaient rien, voilà qu’ils sont tout!
La Tunisie fait modèle et semble donner des sueurs froides aux dirigeants et Princes du Maghreb et du Golfe. C’est l’Internationale tunisienne qui déferle et se déferle. Elle ne balayera pas tout sur son passage, en même temps; elle ne fera pas si vite « Table rase » de l’Histoire et du passé de tous ces peuples et de tous ces dirigeants. Nombreux sont toutefois ceux qui tremblent sur leur séant. Ils ne perdent rien à attendre. Les Peuples sont patients. Puisque la Liberté ne les fatigue pas, ils sont réalistes et continuent à demander l’impossible, dixit Le Ché. Même que la police tunisienne manifeste avec le peuple; elle est devenue la fameuse "Volkspolizei", la People’s Police, la Police du Peuple qui ne peut rester qu’avec le peuple. Les États policiers ont du souci a se faire; les dirigeants sont sous pression.

Loin des soucis des Bouteflika et autres Kadhafi et Moubarak de ce monde, il faut absolument prendre le temps de savourer le grand bonheur, ce parfum de Liberté qui déferle sur tout un pays, tous ses dirigeants et puis, le tout embrase le monde. Une Révolution de Jasmin, nous dit-on. Incroyable! Hier encore ils étaient rien; aujourd’hui ces Tunisiens sont tout.

C’est à croire que c’est pour la Tunisie –qui n’a jamais été communiste malgré les tentations, c’est à croire que l’Internationale leur avait été créée… juste pour la Tunisie. L’internationale, le fameux hymne aux paroles redoutables qui convoquent carrément le goût, la soif et les pulsations de Liberté au prononcé de chacun de ses mots-sentence. Extraordinaire inventions des communistes, traduite dans presque toutes les langues de la terre, l’Internationale –même pour nous les non-communistes, cette Internationale, cette « Éruption finale » mérite d’être fredonnée par ces temps de fraicheur et de renouveau. L’Internationale finira d’ailleurs un jour comme patrimoine de l’humanité à l’UNESCO. Ce « Sera le genre humain » qui remporterait alors cette « Lutte finale ». En attendant, les Tunisiens, jadis Foule esclave, désormais…
Tirent l’esprit du cahot
Battent le fer quand il est chaud

Attention…
Le monde va changer de base.
Fredonnons ensemble cette chanson de base.


L’Internationale Tunisienne : Hier encore ils étaient rien, voilà qu’ils sont tout!
Couplet 1 :

Debout ! Les damnés de la terre.
Debout ! Les forçats de la faim.
La raison tonne en son cratère :
C’est l’éruption de la fin
Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout ! Debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !

Refrain :
C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.
C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.



L’Internationale Tunisienne : Hier encore ils étaient rien, voilà qu’ils sont tout!
Couplet 2 :

Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni Dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !

Refrain :
C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.
C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.


Mot à Maux


Rédigé par psa le 21/01/2011 à 21:12