Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




René Magritte, La découverte... Au commencement était le verbe 
René Magritte, La découverte... Au commencement était le verbe 


Publié le 25 mars 2010, au lendemain de la « veillée politique » organisée par l’opposition togolaise et réprimée par les forces du pouvoir avec une trentaine de blessés, le Discours-Message a obtenu un large succès sur Internet et plus généralement auprès des Togolaises et Togolais ainsi que chez les Amis du Togo. Ce Discours-Message a également eu l’effet de donner une claire orientation aux chancelleries et représentations diplomatiques internationales, dévoiler les principes et les objectifs fondateurs de la contestation populaire, hausser l’image de Jean-Pierre Fabre, nourrir de crédibilité la contestation et enfin, sans aucun doute, semer le désarroi et le changement d’approche –qu’il est trop tôt de confondre à un changement de stratégie, chez les autorités gouvernementales togolaises. C’est un texte puissant dans sa conception, son opportunité et sa cible. Ce Discours-Message a porté beaucoup de citoyens togolais au bord des larmes, en tout cas très loin dans leurs émotions, à en croire plusieurs témoignages oraux ou écrits dont :

1) « Quel discours!
Cet article appelle tous les Togolais de tout bord et de tout âge de se réunir autour de Jean Pierre Fabre, afin de bouter la monarchie et la dynastie des Gnassingbé et ses caciques du pouvoir, et restaurer la dignité et le respect de notre chère nation, le Togo.
Étant en Suède, je lance un ardent appel à tous nos compatriotes de rester debout et vigilants pour dire non à la dictature des Gnassingbé.
Vive la république!
Vive le Togo!
» (Sur Icilome.com) Mais c’est surtout sur Togocity.com, le premier à mettre en ligne le discours, que les observations et les commentaires étaient soutenues et sans de grandes dérives verbales du populaire Icilomé. Ce dernier néanmoins, tout seul et 48 heures après, culminait la consultation du discours à 5005 visites. Il faut remarquer que même l’austère site ressuscité de la Diastode et tous les autres sites togolais ont fait large écho du discours-message. Les citations suivantes de Togocity sont caractéristiques du phénomène.)
2) « Quelle émotion! J’ai la gorge serrée ! Quel discours émouvant ! Son Excellence Monsieur le Président élu démocratiquement par le peuple togolais, la seule chose je peux vous dire c’est de prier sans cesse car Dieu est avec vous et il vous conduira partout où vous iriez ! Car il sait que vous êtes sur le droit chemin. Dieu est avec le peuple togolais ! La victoire est proche ! Courage Monsieur le Président ! Prenez courage car la tempête passera et viendra le beau temps !!! VIVE LA REPUBLIQUE TOGOLAISE! »
3) « Un message extrêmement émouvant. Je me demande qu’avons nous fait pour mériter ce sort. Nous sommes tous des Togolais et devrions nous entendre pour créer les conditions de mieux être de nos populations. Pourquoi armés des togolais contre d autres togolais ? On exhibe les messages de félicitations de Chef d’États étrangers comme s il s agit de trophées alors que le seul trophée qui mérite d être brandi demeure celui de la lutte pour sortir notre Pays du sous développement à travers le respect de la volonté populaire. Que ceux qui ont pris notre Pays en otage depuis plus de quatre décennies maintenant prennent la peine de lire ce message rassembleur, peut être qu’il pourra toucher leur conscience, si jamais ils en ont toujours. »
4) « Très émouvant, j’en ai les larmes aux yeux ! LUTTONS SANS DEFAILLANCE, notre Togo a besoin de ses fils et filles pour se relever ! »
5) « JP Fabre : Vue la teneur, l’importance, la vigueur et le caractère symbolique de ce discours, tu aurais du attendre une autre occasion (meeting de samedi ou une autre veillée populaire) pour le prononcer. Diffuser ce message, lui fait perdre l’essentiel de son effet percutant et de son caractère mobilisateur sur le Peuple. Je regrette la diffusion prématurée de ce beau message qui devait être entendu des lèvres de JP, notre Président-Élu, avant d’être publié dans la presse écrite. J’attends ta réaction et celle des lecteurs. »
6) « Ce message de notre Président élu est historique. Il est d’une profondeur sans égal. La lutte continue !!! »


Le Discours-Message se trouve ainsi à être le seul élément nouveau différent dans l’environnement politique togolais ; et il faut lui accorder tout le crédit dont il est porteur. Ce Discours-Message a formidablement rallié tous ceux qui l’avaient lu, relu sans doute, et n’étaient pas en service commandé sur les sites Internet togolais afin de tenter d’en minimiser son effet mobilisateur, rassembleur, républicain et noble. En tout état de cause, Le Discours-Message demeure essentiellement un document de référence fondateur d’une certaine transition politique, un certain dépassement politique au Togo. Ainsi, ce Discours-Message a nécessairement provoqué le besoin de rencontre du gouvernement togolais qui, sous la pression sociale interne et la pression diplomatique externe –parce que la « communauté internationale » avait en main un élément analytique pour situer les intentions et la portée de la contestation- ce gouvernement ne pouvait pas ne pas être imaginatif et de considérer les avis de ses adversaires, déclarés perdants aux dernières élections présidentielles. Avec ce Discours-Message qu’à mon tour je publie avec plaisir et une particulière présentation, ci-joint, un tournant véritable s’est opéré au Togo. Souhaitons qu’il soit d’une grande noblesse pour que la République, perdue dans son sens et son essence, soit retrouvée et partagée. En cette semaine sainte, la force de la parole et du verbe demeure toujours l’élément déclencheur des grandes situations : « Au commencement était le verbe (...) et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. » disait la prophétie de Jean. Cette force du verbe prend sa source à la marge avant d’influencer le cœur du problème. C’est de cette périphérie qu’est venue ce grand Discours-Message qui a bousculé le pouvoir togolais dans ses certitudes; suffisamment pour faire réaliser aux uns et aux autres la nécessité d’un rapprochement direct, d’un dialogue franc, d’un pourparler sincère et sans intermédiaire. Il était temps, il était grand temps.





Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 28/03/2010 à 09:21