Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Notre ami Pierrick Sorin est à Genève cette semaine avec une dizaine d’artistes illusionnistes comme Guy Cassiers et d’autres irrésistibles réputés que sont Fredo Viola, Wayn Traub, Hiroaki Umeda, Tim Etchells, Peter Von Poehl, Pierre Droulers, etc. Ceci tombe bien : Zurich n’est pas loin de Genève. Ainsi, Rock Gnassingbé et Gabriel Ameyi pourront se rendre aussi à Genève, après Zurich, le lieu de leur rendez-vous de la dernière chance avec les autorités de la FIFA. Une ultime rencontre avec le plus profond de leur moi, leur moi dernier dirait le pathétique Pierrick. Objectif de nos autres amis Rock et Gabriel, mettre fin à cette ridicule association qui, une fois de plus devient gênant pour tout le monde, pour tout un pays. Cette séance de prolongation et de crêpage de chignon à la direction du football togolais doit cesser. Élections, nouveau bureau et on en parle plus. Fin de séquence pour cette auto filmage où les deux seuls acteurs sont aussi les auteurs de l’imbroglio.


Pierrick Sorin: La femme crêpée
Pierrick Sorin: La femme crêpée
Petit déjeuner : je me prépare des crêpes. J’adore manger des crêpes, le matin.
Seulement le matin.
Je ne sais pas pourquoi. Affaire de métabolisme ? Chimie secrète du corps ?
Souvenirs inconscients ?
Je les aime épaisses et pas trop cuites, avec juste un peu de sucre.
Pierre, béat et songeur, assis à une table, déguste sa crêpe.
J’apprécie leur contact, sous mes doigts, dans ma bouche, leur peau est élastique.
J’aimerais vêtir une femme à la fine silhouette, de crêpes. Des pieds jusqu’à la tête.
Je l’appellerais : « la femme crêpée » ou alors « la crêpière »
ou encore : « La femme en peau de crêpes  ».
Fondu enchaîné très lent sur la surface mouchetée de taches brunes d’une crêpe (plein cadre). Pierre l’effleure de ses doigts.
Atelier de Pierre. Plan taille : une femme de dos, nue.
Pierre appose des crêpes sur son corps. Il les badigeonne avec un sirop de sucre pour qu’elles adhèrent à la peau.
Paul (l’ex-beau-frère de Pierre) assiste à la scène, en retrait. Il s’adresse à Pierre :
C’est un peu moins ringard que tes autres idées.
Mais ça n’va pas plus loin que du Jean-Paul Gaultier.
Ellipse. La femme est maintenant debout, le corps entièrement moulé dans sa combinaison alimentaire. Elle prend une ou deux poses.
Des crêpes se détachent, tombent au sol, découvrent partiellement son ventre et ses seins. Pierre, d’un geste pudique, occulte l’objectif de la caméra.
Fin de la séquence. ///// Pierrick Sorin


Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 23/08/2009 à 23:23