Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Faiblesse musculaire ? Place à l’intelligence
Faiblesse musculaire ? Place à l’intelligence
« Comme il l'expliquera quelques jours plus tard à des parlementaires, il devait, dès lors que les Français le voyaient comme un possible vainqueur, se comporter davantage en chef de l'Etat. " “Faire” président, c'est se prendre, déjà, pour le président", avertit l'un de ses soutiens. Un autre élu observe: "Il doit prouver qu'il est un homme normal, proche des gens." Une proximité qui siérait plus à Ségolène Royal. Comment se montrer à la fois présidentiel et proche? Comment illustrer qu'il a "changé", pour reprendre l'antienne de son discours du 14 janvier, alors que sa nervosité le renvoie à son image d'hier? Dans le Cher, le 26 février, le candidat UMP a tenté de gommer toute impression d'arrogance. Deux jours plus tard, il voulait afficher sa stature présidentielle en tenant une conférence de presse sur les dossiers internationaux.
Pour la première fois depuis son entrée en campagne, aucun de ses gestes, entre le 15 et le 22 février, n'a marqué l'opinion, selon le baromètre Le Figaro-OpinionWay. Ses discours ne suffisent plus, il lui faut du terrain. Et des surprises: il réfléchit à un moyen original de visiter le Salon de l'agriculture, au début de mars. Nicolas Sarkozy est tellement habitué depuis 2002 à créer l'événement qu'il serait malvenu que cela s'arrête maintenant... »
Eric Mandonnet, l’Express




Mot à Maux


Rédigé par psa le 27/02/2007 à 16:02