Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Liu Bolin
Liu Bolin
Manifestement, Claude Guéant, le ministre français de l’intérieur, ne connaît rien de ce dont il parle. Dans ce froid qui traverse toute l’Europe –jusqu’en Afrique du nord même, une partie de l’homme a certainement gelé pour qu’il puisse en arriver à sortir ces mots de peu d’éclats et de trop de buées : Toutes les civilisations ne se valent pas!

Et voilà que Claude Guéant affirme, par la suite, être sans regret, aucun, pour de si grandes sentences idéologiques, absolutistes et protectionnistes qui seraient propres à la droite: «Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. (…)Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique. En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation

S’il est facile de comparer un fer à repasser à un autre, facile avec des critères précis toutefois de comparer une voiture à une autre, il est déjà diablement difficile de comparer un individu à un autre, voire toute une civilisation à une autre. Et ça, le ministre miroir de Nicolas Sarkozy ne le sait pas. L’ignorance est ici à son apogée; vivement qu’elle décline.

Et pour cause, les raisons données par Claude Guéant pour supporter cette frayeur électoraliste : la Liberté, l’Égalité et la Fraternité notamment, ne sont pas les inventions d’une civilisation. Et le Guéant ne le sait pas. Mieux encore, la trilogie Liberté-Égalité-Fraternité a beau être la devise de la France, elle la pratique à peine… Mais là n’est pas le débat, puisque Claude Guéant n’est pas la France; la France n’est donc pas en cause lorsque l’un de ses citoyens, ministre ou pas, s’égare dangereusement et semble s’y complaire en réaffirmant, ce jour même : «Toutes les cultures ne se valent pas!» Pauvre Guéant! Il va falloir le sauver littéralement le soldat Claude envoyé à la pêche aux voix, en cet avant-veille des présidentielles.

Ce Claude Guéant, idéologue insondable et élite française diplômée de Science Po et de l’ÉNA n’a décidément pas la culture digne de son rang. Lamentable! Seule consolation, les dérapages vont sans aucun doute inspirer les professeurs et spécialistes divers à engager des débats, dans les niveaux d’éducation appropriés, et permettre surtout aux jeunes de lever les équivoques fragrantes de l’absolutisme de Claude Guéant. On pensait avoir avancé un peu sur cette terre qu’il faut encore se lever, par ce beau dimanche, pour répéter qu’il n’existe pas d’étanchéité entre les civilisations, que rien ne ressemble à un humain qu’un autre humain. Et quoi encore?

Mot à Maux


Rédigé par psa le 05/02/2012 à 17:00
Notez