Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Jean-Léon Gérôme
Jean-Léon Gérôme
Il y a un mois, nous étions dans la fébrilité de la préparation de la fête nationale du Togo, le 27-avril-2008. Cette commémoration avait ceci de particulier qu’elle se faisait en collaboration avec l’ambassade du Togo au Canada. Sur la planète Togo qui s’étend sur toute la face de la terre, c’est un sujet tabou et carrément indigne que de vouloir faire fête avec le représentant officiel du Togo au Canada ou ailleurs. C’est une logique qui a connu ses temps de gloire dans le passé et qui depuis, est maintenue sous respiration artificielle. En fait, c’est devenu un raisonnement particulier qui a cours depuis bien longtemps dans la communauté togolaise de l’extérieur, sans qu’ouvertement, nul n’ose en déclarer la péremption ou son caractère caduc face à l’épreuve du temps. Cette audace a été assumée par le Mouvement Citoyen qui s’est retrouvé à la base de cette organisation inclusive, ouverte et non-partisane de la fête nationale du Togo, le mois dernier dans la région de la capitale nationale canadienne. À l’occasion, nous qui sommes à la base de cette initiative, avons tenté d’expliquer le sens de cette inévitable ouverture des uns vers les autres. Souvent, cette explication fut partagée avec les compatriotes, amies et amis, au moyen du téléphone. Mais il était devenu nécessaire de formaliser par écrit la perspective nouvelle d’une célébration commune, et préciser suffisamment le sens et la nécessité du dépassement qui s’imposent désormais aux citoyennes et citoyens du Togo, où qu’ils se trouvent, et pour peu que ceux-ci veulent se désigner comme acteurs du changement qu’ils souhaitent à leur pays. Cet exercice de clarification de sens, a été réalisé par le professeur Yao Paul Assogba. Ce fut d’abord lors de son Mot de bienvenue le soir de la célébration du 27-avril-2008. Et l’approfondissement de telles explications a suivi les jours d’après pour le bénéfice, large, de tous nos compatriotes et des Amis du Togo. Un tel document constitue ce qu’il me plait de nommer le Texte fondateur de ce Mouvement Citoyen qui prône une Citoyenneté participative -selon les termes de notre professeur et ami, et aussi mon Président unique élu de tous les Togolais de l'intérieur et de l'extérieur, Yao Paul Assogba. Je vous en propose la lecture et en espère une large diffusion; pourquoi pas des réactions à l’attention du professeur Assogba dont le courriel est disponible et n’est rien d’autre que « yao.assogba@uqo.ca ». Tout ceci pourrait s’appeler : Mettre fin à un malsain combat de coqs des temps anciens. À vous!



Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 19/05/2008 à 11:25
Notez