Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Et le gouvernement du Togo s’en mêle dans son dernier compte rendu de conseil des ministres. D’une manière curieuse, il épouse le constat hybride de la CAF et rapporte de son côté que les ‘Faits sont établis’ à l’encontre de son citoyen Tata Avlessi, président de la Fédération togolaise de Football. Pourquoi donc avoir laissé Tata Avlessi, seul, faire cette bataille insolite en direction de la CAF, et se précipiter pour constater sa possible condamnation. Alors, j’ai bien envie de redire mon parti pris pour Tata Avlessi et surtout mon étonnement face à cette entrée par effraction du gouvernement togolais dans cette affaire où il aurait mieux été inspiré d’agir autrement aux cotés de son citoyen. C’est une forme de désaveu inopportun que j’espère n’a pas eu l’unanimité des membres du conseil des ministres présents à leur dernière rencontre du 11 juillet 2007 à Kara. J’ai surtout envie de comprendre ce qu’il y avait de si impératif et urgent à réagir au lendemain de cette nouvelle, mais je laisse Friedrich Nietzsche exprimer mon étonnement à ma place, lui qui a... le gai savoir


Espace étroit pour cette Baigneuse indienne
Espace étroit pour cette Baigneuse indienne
« Et maintenant, ne me parle pas de l'impératif catégorique, mon ami !
Ce mot chatouille mon oreille et me fait rire malgré ta présence si sérieuse : il me fait songer au vieux Kant (...) Comment ? Tu admires l'impératif catégorique en toi ? Cette "fermeté" de ce que tu appelles ton jugement moral ? (...) Admire plutôt ton égoïsme! L'aveuglement, la petitesse et la modestie de ton égoïsme ! Car c'est de l'égoïsme de considérer son propre jugement comme une loi générale ; un égoïsme aveugle, mesquin et modeste, d'autre part, puisqu'il révèle que tu n'es pas encore découvert toi-même, que tu n'as pas encore créé, à ton usage, un idéal qui te soit personnel, qui n'appartiendrait qu'à toi seul : - car cet idéal ne pourrait jamais être celui d'un autre, et, encore moins, celui de tous !
Celui qui juge encore : "dans ce cas chacun devait agir ainsi", n'est pas avancé de trois pas dans la connaissance de soi : autrement il saurait qu'il n'y a pas d'actions semblables et qu'il ne peut pas y en avoir ; - que toute action qui a été exécutée l'a été d'une façon tout à fait unique et irreproduisible, qu'il en sera ainsi de toute action future, et que tous les préceptes ne se rapportent qu'au grossier côté extérieur des actions (de même que les préceptes les plus ésotériques et les plus subtils de toutes les morales jusqu'à aujourd'hui), - qu'avec ces préceptes on peut atteindre, il est vrai, une apparence d'égalité, mais rien qu'une apparence. »
Friedrich Nietzsche, Le Gai savoir


Mot à Maux


Rédigé par psa le 13/07/2007 à 12:55