Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Nécessaire arrêt sur l’histoire de la Terre de nos Aïeux. Lorsque l’on a grandi au cœur de cette histoire, à quelques mètres seulement de cette maison mythique, lorsque l’on a toujours été bercé par des anecdotes aussi succulentes que patriotiques de toute une lignée qui avait participé à l’évènement de diverses manières, l’on ne peut qu’être surpris par un torrent d’émotion. Au sortir de tout cela –parce qu’il faut en sortir et tout en se débattant avec l’éloignement, au sortir de tout cela, dis-je, pour ce cinquantième anniversaire d’indépendance du Togo, on se consolerait bien de cette ferveur : le regard déterminé d’une vieille femme, la concentration d’un jeune enfant qui sent le poids du flambeau qui lui est donné et puis, et puis ce discours sobre et puissant livré dans une nuit culte scintillant d’une adoration sublime. Tout est rassemblé pour une grandiose fête nationale du Togo, un monumental cinquantenaire, mais c’est dos-à-dos que les Togolaises et les Togolais s’y rendent. Rendez-vous manqué! Mince consolation ou plaisir oublié? Ce pourrait être pire! Ah bon? Je n’y avais pas pensé jusqu’à cet instant. Contentons-nous alors de ce texte fossilisé par le temps et les courants marins audibles les nuits de sa conception, un discours qu’il convient aussi de graver dans du marbre et du granit pour l’éternité. Ici, dans les différentes présentations offertes à travers les documents ci-joints, l’équilibre de la beauté et de la profondeur et du solennel aussi ne se disputent guère. C’est cet équilibre que le Togo appelle aujourd’hui, que tout le pays désire réinventer aujourd’hui; en somme, un Grand Pardon sincère pour enfin passer à autre chose. En attendant, Bonne fête d’indépendance tout de même aux Togolaises et aux Togolais. Bonne fête Togo! Pourquoi pas… Bonne fête Afrique du Sud!


"Instant historique aussi"
"Instant historique aussi"




Sentinelle, que dis-tu de la nuit?
«La nuit est longue, mais le jour vient», répond la sentinelle.



Excellences,
Mesdames,
Messieurs,
Le grand jour tant souhaité est enfin arrivé!

Notre pays, le TOGO qui, depuis 1884, a été successivement
Protectorat allemand,
Condominium franco-britannique,
Territoire sous tutelle de la France,
Retrouve en ce jour du 27 avril 1960 sa liberté d'antan.

De ce moment et à jamais,
Affranchi de toute sujétion, de toute entrave,
Maître de ton destin,
TOGO, mon pays, te voilà libre enfin,

Libre d'être toi-même,
De suivre tes idées et tes inclinations,
De choisir selon ta raison et tes sentiments,
De décider d'après ta propre volonté,
Libre enfin,
Dans la dignité retrouvée,
De prouver et d'affirmer ta personnalité.

Notre joie est profonde, immense.
Si profonde qu'elle ne peut s'empêcher d'être grande aussi.
Le jour est venu, mais la nuit a été longue.

Tant d'années avant d'avoir pu être compris,
Tant d'espoirs pour rester ferme tout au long de cette route semée de déceptions,
Tant de volonté pour connaître enfin cette heure que nous ne saurions vivre avec légèreté.

Mais le jeune Togo est là,
Fier de sa force, impatient d'entrer dans l'arène.
Il porte sur le front l'orgueil d'un peuple libre
Et son cœur ardent s'emplit d'enthousiasme devant la tâche,
Certes rude mais combien exaltante, qui lui est offerte.


Que sa joie éclate!
Que dans tout le pays,
Nul autre sentiment ne partage les cœurs afin que cet instant,
Unique dans la vie d'une nation,
Reste pur dans le souvenir de ceux qui l'auront vécu.

Instant historique aussi.

À ce lieu,
En ce jour,
À cette heure,
Au nom du peuple togolais,
Je proclame solennellement l'Indépendance du TOGO,
Notre patrie.

Et maintenant,
Togolais et Togolaises,
Allons, comme l'hymne national nous y convie,
Allons tous ensemble bâtir la cité.


Discours d’indépendance du Togo

Diplomatie Publique


Rédigé par psa le 27/04/2010 à 00:00