Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




La Canada Banana
Voici la nouvelle telle qu’elle est apparue sur les ondes de Radio Canada et sur le site internet de cette respectable institution d’information, ce jour même, à 48 heures des élections fédérales du 14 octobre 2008 : « La police de Québec confirme avoir reçu une plainte d’Élections-Canada au sujet de la disparition de trois urnes de vote par anticipation dans la circonscription de Québec. Élections Canada a décidé, samedi, de rappeler toutes les urnes entreposées chez les scrutateurs, dont certaines étaient endommagées. Le sceau de certaines urnes s’était défait et les bulletins de vote étaient accessibles. Trois sont demeurés introuvables. La Sureté municipale à ouvert une enquête. Il y a des soupçons quant à la possibilité qu’il puisse s’agir d’un vol. Pour la première fois, Élections Canada avait permis aux scrutateurs de conserver les urnes à leur domicile jusqu’au soir du dépouillement. Le Soleil rapporte que le porte-parole d’Élections-Canada, André Bédard ne s’avance pas sur la possibilité de reprendre le vote par anticipation dans la circonscription de Québec, tant que les résultats de l’enquête ne seront pas connus. Selon TVA, le Parti conservateur aurait déjà engagé un avocat et s’apprêterait à contester les résultats du vote par anticipation dans la circonscription de Québec. » Oui, nous sommes bien au Canada. Et pourtant, hors de tout entendement, l’institution en charge des élections autorise que des urnes de votes utilisées et donc remplies, soient gardées à la maison, deux semaines durant avant leur décompte. Et il semble que c’est la première fois… par hasard, le tout se passe dans une région où l’on nous annonce que le parti au pouvoir et ses députés sont en difficulté : la Région du Québec. Naturellement, cette enquête déclenchée arriverait tard à une conclusion, et personne n’y comprendra toujours rien. C’est tout le scenario d’une République bananière. Et c’est seulement ce qui est visible à l’œil nu et connu du public. De plus en plus, plusieurs personnes votent par anticipation. Et curieusement, ce dimanche matin même je me faisais dire que les votes par anticipation sont souvent tripatouillés. Et voilà, preuve à l’appui, que nous devons de nouveau perdre nos illusions en gardant le droit de nous demander si nos dirigeants sont vraiment ceux et celles que nous choisissons, ici et ailleurs. Et Paul Krugman, le Nobel 2008 en Économie, a bien raison de dire que la Démocratie est en danger dans ces conditions incroyables...

Mot à Maux


Rédigé par psa le 13/10/2008 à 00:13
Notez