Profil
Pierre S. Adjété
Pierre S. Adjété
Né à Lomé, PSA a fait ses études au Togo, au Gabon et au Canada. Actuellement fonctionnaire dans l’administration fédérale canadienne, PSA est partisan du « Grand Pardon » et adepte de l’Éthique dans l’espace public; il est un acteur engagé dans des initiatives citoyennes et républicaines.




Rien n’est perdu… Tout est en jeu. Absolument tout est en jeu, et même tout est enjeu pour NOUS, Togolaises et Togolais, particulièrement notre Dignité. Ce pays doit changer…


Togo… Tenons Bon
Rien n’est perdu… Tout est en jeu. Absolument tout est en jeu, et même tout est enjeu pour NOUS, Togolaises et Togolais, particulièrement notre Dignité. Ce pays doit changer…


Le Togo doit changer pour le mieux… Et il changera… C’est le sens profond et républicain de notre lutte quotidienne : un combat pour la Dignité humaine, un fier combat contre l’imposture et la fausseté, contre l’incompétence et la médiocrité érigées en piliers représentatifs d’un système chancelant qui a suffisamment prouvé toutes ses limites à travers le recul journalier de la République…

Ces jours derniers, le président élu des Togolais, Agbéyomé Kodjo a légitimement consacré certaines personnes comme ses ambassadeurs en Allemagne, en France et en Suisse pour ne parler que de ces trois pays importants. Ce sont là des avancées plus que symboliques, lorsque l’on connaît toutes les capacités et rayons d’action et de tapage de ces personnes mises en responsabilité.

C’est aussi de cette présence, plutôt que de l’inaction et de la dormance politique que le Togo confisqué, post 22-février-2020, a besoin. Sans moyens et outils entiers de sa politique, il faut se donner la politique de ses moyens. Dans tous les cas, il faut se réveiller à l’âpreté du combat qui réside dans l’entêtement des faussaires à toujours résister au retour à la République au Togo… Inaliénable et incontournable, pourtant !

À travers ces nominations, quelques cailloux dans les chaussures de l’imposture togolaise valent leur pesant d’insomnie courageusement procurée au régime togolais. D’ailleurs, à part des tours rapides et quasiment clandestins dans certaines capitales, on voit de moins en moins tous les Adowuinon du régime togolais rouler mécanique en dehors des frontières du Togo. C’est parce que tout change. C’est parce que l’enfant qui ne veut pas que sa mère dorme, cet enfant aussi ne dormira pas. L'activisme républicain d’Agbéyomé Kodjo sied parfaitement aux circonstances taiseuses et confiscatoires mises en œuvre par le régime togolais.


Il n’y a pas d’alternative au Togo que de remettre le pouvoir à l’élu des hommes et des femmes du Togo. Aucune porte de sortie n’existe en dehors de la voie de dégagement sécuritaire qui réside dans la négociation directe entre le régime et l’élu du peuple. C’est la voie du bon sens qui vaut beaucoup mieux que toutes les tueries, poursuites, répressions, arrestations et autres écoutes téléphoniques réalisées, à grand frais, pour découvrir ce que le régime sait déjà : son impopularité et l’ardent désir des Togolais de le voir partir.

D’aucuns parlent de changement, d’autres d’alternance. Peu importe. Il est sain, et il est grand temps que le système représenté par Faure Gnassingbé se libère de son propre piège en libérant le Togo, en abdiquant au profit de l’élu des Togolais. Il est grand temps. Et, il est sain et important de le rappeler de temps à autre.


Le Togo n’a aucun avenir dans son passé. Le Togo n’a d’avenir que dans la lucidité et l’audace du Grand Pardon qui passe par la Démocratie, la Réconciliation et le Développement. Courageusement!

Et, c’est parce que nous savons que cette lutte a changé de forme et de sens, c’est parce que nous savons vraiment ce que nous voulons POUR Le Togo que, toujours et toujours, nous restions résolus et… Tenons bon…



PSA
[15 août 2020]

Diplomatie Publique


Rédigé par PSA le 16/08/2020 à 08:00



8 août 2020 : jour singulier où commencent les cérémonies d’accompagnement de Édouard Édem Kodjo… Une vie exceptionnellement remplie… Une vie admirable faite d’énormes sacrifices au service du Togo et de l’Afrique particulièrement.


Plus haut, plus haut encore : Édem Kodjo lui-même est un oiseau, un oiseau de grande envergure, un oiseau qui sait battre ses ailles et porter loin avec une générosité sans pareille, toutes les aspirations qui se présentent à lui : un don de soi et un don de partage qui enrichit tout sur son passage.




À l’oiseau de cœur et de raison que nous voyons, cette fois-ci, reprendre son envol, sans autre contrainte que la liberté, nous n’offrons pas que des fleurs...


Paris... Église de la Madeleine
Paris... Église de la Madeleine

Silence


Rédigé par PSA le 08/08/2020 à 23:44
Tags : Afrique Togo Édem Kodjo Notez



1 2 3